GAZA est au bord de l’asphyxie et de l’explosion

GAZA se meurt ; GAZA est abandonnée par la communauté internationale, laissée pour compte. Des enfants y meurent faute d’hygiène, de soin. Jamais, il n’y aura la paix dans cette région sans justice

 

La bande de GAZA est devenue un véritable camp

Le blocus infligé aux Palestiniens dans la bande de GAZA, depuis 2007, par les dirigeants israéliens est un acte criminel ; un crime comme l’Humanité. Enfants, femmes, vieillards, personnes malades sont victimes de cet isolement barbare, coupés du monde, bombardés, à la merci des criminels de guerre israéliens. Une population entière meurt dans l’indifférence générale. Juridiquement, et en vertu du droit international, nous sommes dans le cas d’une non-assistance à peuple en danger.

Celles et ceux qui se sont approprié la Shoah, au nom d’une mémoire, d’une histoire, qu’ils placent au-dessus de toute mémoire et de toute souffrance humaine (la mère des génocides) ne sont pas les victimes directes de cette Shoah ; ils sont peut-être Israéliens, mais pas forcément juif au sens noble et religieux du terme. Bien au contraire, ceux-ci vivaient dans des palais, des châteaux, bien à l’abri de tout danger antisémite. Ils se sont servi de cette tragédie humaine à des fins politiques, en vue de coloniser la Palestine qu’ils prétendent être leur « terre promise » et dont on ne trouve aucune mention dans la Thora. La Bible — comme le rappelle également le Coran — annonce clairement que les Hébreux ont été condamnés à errer aux quatre coins de la Planète par punition divine et parce qu’ils s’étaient corrompus à la face de Dieu en lui associant un « veau d’or ». Quelle infamie !   

GAZA victime du sionisme et non du judaïsme

Les Juifs n’ont rien à voir avec l’idéologie du sionisme. Or, les sionistes les plus radicaux ont recruté et transformé tout Juif en sioniste d’office. Le judaïsme, religion monothéiste révélée, est aux antipodes de l’idéologie fanatique et terroriste du sionisme. Les sionistes ont transformé le judaïsme en une arme pour bâtir leur stratégie autour de l’antisémitisme, dans le but de parvenir à la création d’un État juif et sioniste. Les sionistes se fichent royalement du judaïsme, une religion qu’ils méprisent. Ils sont dans la continuité de ceux qui avaient déjà trahi Moïse et son frère Aaron (paix et salut sur eux). Bien avant la seconde guerre mondiale, l’objectif des sionistes étaient de réunir tous les Juifs de la diaspora pour les installer en Palestine. Depuis, ils infligent des souffrances inhumaines aux Palestiniens qui résistent. Oui, GAZA est victime du sionisme, pas du judaïsme. 

GAZA dans l’ombre d’Abba Eban

En 1950, le diplomate israélien Abba Eban avait tout résumé. Il disait déjà : « Il n’y a pas de commerce équivalent (une aubaine) à celui de la Shoah. » En fait, ce qu’il faut savoir, c’est que les lois contre le négationnisme, votées en Europe et surtout en France, ont deux objectifs. Le premier est de maintenir l’Holocauste au sommet de l’échelle des souffrances humaines, comme rappelé ci-dessus. Le second est de camoufler au monde entier, à travers cette victimisation permanente — clouée à la table de la loi comme onzième commandement — tous les crimes, tous les massacres et toutes les injustices infligées au peuple palestinien. Pour comprendre le fondement de leur stratagème d’après-guerre, il faut se rappeler ces deux principales stratégies élaborées par les puissants lobbies sionistes. 

GAZA : une honte que l’Humanité devra porter pour longtemps

Ce que la Palestine — et notamment dans le camp de GAZA — vit aujourd’hui est une honte pour toute l’Humanité entière. GAZA est une prison à ciel ouvert contrôlée par les criminels de guerre sionistes. Continuer à culpabiliser tous les Terriens, 70 ans après la Shoah, devient de plus en plus insupportable au regard de ce que subissent les Palestiniens sur leurs terres et qui, eux, n’ont absolument rien à voir avec l’extermination des Juifs déroulée sur le continent européen et programmée par des Européens. Les Palestiniens ont été les victimes du plus grand des hold-up de tous les temps. 

Dirigeants arabes, peuples arabes, pays arabes, monde arabe, qu’attendez-vous ? Mohamed Ibn Abdouallah (paix et salut sur lui) était-il Arabe oui ou non ? Craignez-vous la mort ? Vos frères Palestiniens vivent dans des conditions inacceptables et sont traités tels des chiens par les ultras radicaux sionistes.

Et puis j’aimerais pour finir rappeler, aux Chrétiens, la promesse faite à Sainte-Catherine, le monastère le plus ancien au monde,  situé au pied du Mont Sinaï en Égypte, par le Prophète Mohamed (paix et salut sur lui).  

Touhami Moualek

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.