Samuel ETO’O est-il au-dessus des lois ?

Le Président de la FECAFOOT est-il au-dessus des lois de la FIFA et d’un Tribunal Judiciaire ? Telle est la question posée

Ordonnance en référé au Tribunal Judiciaire de Paris

Après exposition en audience publique des débats entre la demanderesse SAS LCS (Le Coq Sportif) et la défenderesse la FECAFOOT (Fédération Camerounaise de Football), le Tribunal Judiciaire de Paris par ordonnance de référé rendue le 3 novembre 2022, ordonne :

1 – Le rejet de l’exception d’incompétence territoriale formée par FECAFOOT ;

2 – Le maintien des relations contractuelles entre la société SAS LCS et la FECAFOOT au titre de deux contrats, contrat de partenariat équipementier et de licence conclus le 10 janvier 2020, jusqu’au terme du contrat, soit le 31 décembre 2023.

Décision assortie de plein droit de l’exécution provisoire. Cela signifie qu’immédiatement après le jugement, le Coq Sportif reprend ses droits détaillés dans le contrat qui a fait l’objet d’une résiliation et qui le lie à la FECAFOOT.

En clair, seule la société LCS dispose des pleins droits exclusifs d’équipementier de la FECAFOOT (tenues sportives) et ce jusqu’au 31/12/2023. De fait, la société One All Sports avec laquelle Samuel ETO’O a signé un contrat ne peut être l’équipementier de la FECAFOOT.

La FIFA, organisatrice de la Coupe du Monde, qui se déroulera au Qatar à compter du 20 novembre 2022, sera donc avisée par la société LCS de ses pleins droits. La FIFA ne peut par conséquent accepter aucun autre équipementier que le Coq Sportif.

Samuel ETO’O défie la FIFA et le Tribunal Judiciaire de Paris

Dès la parution des décisions de justice, le président de la FECAFOOT a fait savoir qu’il interjetait appel et qu’il continuerait à travailler avec la société One All Sports. Samuel ETO’O se pense ou se croit ainsi au-dessus des lois. Les maillots One All Sports ont été mis à la vente dès le samedi 5 novembre 2022.

L’argent peut-il tout acheter ? Le fait même de se poser cette question rend bien terne le milieu sportif.

Un match amical est programmé par la FECAFOOT pour le 9 novembre 2022 contre la Jamaïque. Il faut noter que cette date ne coïncide pas avec le calendrier de la période internationale FIFA qui débute le 14 novembre 2022 (mise à disposition des joueurs pour la coupe du monde). Les joueurs pros camerounais seront indisponibles, pour peu qu’ils aient encore l’envie de jouer dans une telle situation. Est-ce ainsi que l’on prépare son équipe à un tournoi majeur ? Le football dans tout cela semble relégué au second rang.

Lors de ce match du 9 novembre contre la Jamaïque, les joueurs camerounais porteront-ils le maillot One All Sports ? Samuel Eto’o a été très clair en affirmant que les équipements des joueurs, à la coupe du monde Qatar 2022, seront ceux de la société One All Sports.

Il y aurait dans ce cas un cumul de fautes : refus de se conformer à une décision de justice, port d’équipements non homologués par la FIFA et non respect des lois de la FIFA ; ce qui nous renvoie au Code disciplinaire de celle-ci.

Ces fautes, dès lors qu’elle sont commises délibérément et en connaissance de cause, justifieraient une expulsion pure et simple du Cameroun. C’est tout à fait possible.

L’Algérie toujours en attente d’une décision

Une réclamation avait été déposée par la FAF (Fédération Algérienne de Football) contestant le scandaleux arbitrage de Bakary Gassama, lors du match retour de barrage comptant pour la qualification au Qatar 2022 et qui opposait l’Algérie au Cameroun. La FAF est toujours dans l’attente d’une décision de la FIFA.

Quelle va être l’attitude de la FIFA ? Devant de tels comportements d’un président de fédération de football (Samuel ETO’O), la FIFA ne peut en effet rester sans réagir.

D’une part parce qu’elle se mettrait gravement en tort par rapport à une décision de justice et, d’autre part, parce qu’il y va de sa crédibilité et de son autorité par rapport au respect de ses lois et règles du jeu.

Le Cameroun sera-t-il exclu de la Coupe du monde pour défaut d’équipementier ? La FIFA va-t-elle tenir compte de la réclamation de l’Algérie et la qualifier ? Ce ne serait que justice ; Samuel Eto’o a assez sévi.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x