Bloomberg : la visite de Poutine en Arabie saoudite témoigne de l’échec des efforts américains

Bloomberg : la visite de Poutine en Arabie saoudite témoigne de l'échec des efforts américains

Bloomberg: la visite de Poutine en Arabie saoudite témoigne de l’échec des efforts américains

Ce voyage démontre la confiance croissante qui existe chez le président russe pour voyager à l’extérieur du pays, malgré les efforts de Washington pour l’isoler sur la scène mondiale. 

Les prochaines visites du président russe Vladimir Poutine en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis témoignent de l’échec des efforts américains et européens pour isoler la Russie. Moscou continue de construire des relations internationales, mais dans un monde nouveau, estime Bloomberg.

«Le 6 décembre, Vladimir Poutine effectue une visite de travail aux Émirats arabes unis et au Royaume d’Arabie saoudite», a annoncé le service presse du Kremlin.  

«Les entretiens avec le président des Émirats arabes unis, Mohammed ben Zayed Al Nahyan, devraient se concentrer sur l’état actuel de la coopération bilatérale multiforme et les perspectives d’expansion des relations, ainsi que sur les questions internationales actuelles, en mettant l’accent sur la situation au Moyen-Orient», continue le service du Kremlin.  

«À Riyad, Vladimir Poutine doit rencontrer le prince héritier et Premier ministre d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane Al Saud. Les entretiens porteront sur la coopération bilatérale dans les domaines du commerce, de l’économie et de l’investissement, ainsi que sur divers aspects de l’interaction dans les formats multilatéraux. Les dirigeants échangeront également leurs points de vue sur l’agenda régional et international», conclut le communiqué de presse russe. 
 
«Les visites en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis sont les premières depuis l’invasion de l’Ukraine», martèle Bloomberg, précisant: Cette visite vise à renforcer la coopération pétrolière et à contrer les efforts des États-Unis et de l’Europe pour l’isoler à cause de la guerre en Ukraine». 

«Le président russe renforce ses liens avec les dirigeants du Golfe, tandis que «la longévité du soutien américain à l’Ukraine est remise en question», conclut, de son côté, Bloomberg.  

source :

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter