Un observatoire des droits de l’homme dément les allégations de l’occupation

Un observatoire des droits de l'homme dément les allégations de l'occupation:

Un observatoire des droits de l’homme dément les allégations de l’occupation

L’Observatoire méditerranéen des droits de l’homme contredit les allégations de l’armée d’occupation israélienne selon lesquelles deux civils sur dix ont été tués dans la guerre d’extermination à Gaza, qui se poursuit depuis 60 jours.

Le rapport indique que, selon les premières estimations basées sur la documentation sur le terrain, au moins 9 sur 10 Palestiniens tués dans les attaques de l’occupation sont des civils, représentant ainsi 90 % des victimes. Le nombre total de martyrs palestiniens a atteint 21 022 depuis le début de la guerre à Gaza, dont 8 312 enfants et 4 270 femmes.

Les chiffres révèlent que 60 % des victimes sont des femmes et des enfants, contredisant clairement les affirmations de l’armée israélienne. L’Observatoire souligne également que de nombreux civils considérés comme des hommes étaient en réalité des travailleurs d’organisations internationales, de l’ONU, des travailleurs ayant des autorisations de sécurité israéliennes, ainsi que des professionnels médicaux, journalistes, universitaires, personnes handicapées, et d’autres membres de la société. Les décès de 280 professionnels de la santé, 26 travailleurs de secours, 112 employés de l’ONU, 77 journalistes et professionnels des médias ont été documentés.


Les chiffres des Nations Unies :


L’Observatoire méditerranéen des droits de l’homme a souligné que ses premières estimations concernant les victimes civiles concordent avec les confirmations des Nations Unies et de ses organismes spécialisés, indiquant que près de 70 % des martyrs de la guerre d’Israël contre la bande de Gaza sont des femmes, des enfants et des personnes âgées. Ces affirmations émanent de l’Organisation mondiale de la santé, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) ainsi que du Fonds des Nations Unies pour la population. Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a décrit Gaza comme une « tombe pour les enfants » il y a quelques semaines.

L’Observatoire méditerranéen a déclaré qu’Israël est tenu, en vertu du droit international humanitaire et des règles de la guerre, de garantir la protection des civils et de ne pas les cibler sous aucun prétexte, ce qui va à l’encontre de l’élargissement par Israël de l’autorisation de son armée de bombarder des cibles non militaires et de lever les restrictions liées aux pertes civiles attendues. Il a ajouté que les données officielles de l’armée d’occupation, confirmant des opérations de ciblage à grande échelle pour éliminer ce qu’elle décrit comme ses cibles recherchées, ne dépassent pas 22 cibles déclarées, malgré le bilan massif de victimes à chaque fois.

source :
https://french.palinfo.com/72035
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter