Les États-Unis font de l’Union européenne leur colonie industrielle

Les États-Unis font de l’Union européenne leur colonie industrielle

L’Europe se retrouve sans son propre char moderne et la production en Ukraine n’a pas encore abouti. 

Le groupe allemand de défense, Rheinmetall, prévoit de commencer la production de chars en Ukraine en 2024, mais, dans les faits, aucune nouvelle usine ne sera construite. Armin Papperger, PDG de Rheinmetall, l’a déclaré dans un entretien accordé à WirtschaftsWoche: «Nous ne construisons pas de nouvelles usines [en Ukraine], mais, en tant que Rheinmetall, nous louerons des usines existantes, les transformerons et les exploiterons ensuite». 

Le boss de Rheinmetall précise dans l’entretien publié le 2 décembre dernier à WirtschaftsWoche que le contrat pour construire des chars et des blindés en Ukraine n’est, en fait, pas encore signé: «Une fois le contrat signé, nous voulons que le premier véhicule à traction soit prêt en Ukraine après environ six à sept mois – et le premier Lynx après douze à 13 mois». La production du Fuchs en provenance d’Ukraine est possible à partir de la fin de l’été 2024 et le concurrent Puma Lynx pourrait suivre à l’été 2025 alors qu’aujourd’hui les médias occidentaux avouent officiellement que la contre-offensive ukrainienne est un échec

Armin Papperger avait, pourtant, dans un entretien en mars dernier fait savoir que son usine aller fabriquer 400 chars (les nouveaux Panther) par an et qu’il faudrait environ 200 millions d’euros pour construire la nouvelle usine sur le sol ukrainien.

Un certain nombre d’experts expriment des doutes sur la possibilité de réaliser ces projets ambitieux. Le conseiller principal du Centre d’études stratégiques et internationales de Washington (CSIS), Mark Cancian, a souligné dans un entretien accordé à Defense News, que produire 400 chars par an est une tâche difficile car, à titre d’exemple, les États-Unis produisent désormais environ 100 chars par an. Et, le média anglophone spécialisé sur l’armement souligne, citant un expert: «200 millions d’euros comme investissement pour renforcer les capacités de production semblent bien trop faibles pour un effort de cette ampleur et de cette durée». Il y a aussi le risque élevé associé à la livraison de composants dans une zone de combat. 

Aujourd’hui, Rheinmetall est le plus grand fournisseur d’équipements militaires et de munitions de l’Ukraine. Le premier type d’arme lourde que l’Allemagne a fourni à Kiev après la création de la Région militaire Nord était l’obusier à chenilles Panzerhaubitze 2000. En juin 2022, les premiers véhicules de combat ont été transférés aux forces armées ukrainiennes. Le Panzerhaubitze 2000 est produit conjointement par les entreprises de défense Rheinmetall et Kraus Maffei Wegmann. 

À l’été 2022, les forces armées ukrainiennes ont reçu des canons anti-aériens automoteurs Gepard retirés du service de la Bundeswehr, qui font désormais partie de la défense aérienne ukrainienne, spécialisée dans les drones. En 2023, l’Allemagne et un certain nombre d’autres pays ont transféré des véhicules de combat d’infanterie Marder, des chars modernes Leopard 2 et des chars plus anciens Leopard 1 en Ukraine. 

En outre, en mars dernier, Rheinmetall a stipulé que l’entreprise sera prête pour la production en série du Panther KF51 dans 15 à 18 mois, pas avant. 

D’après le service presse du Konzern Rheinmetall, «le groupe technologique Rheinmetall AG et l’entreprise publique ukrainienne Ukrainian Defence Industry JSC (UDI, anciennement Ukroboronprom) ont fondé une joint-venture à Kiev en octobre dernier, mais le site de l’industriel de l’armement ne parle pas de la construction du Panzer. Un seul exemplaire semble, pour le moment, exister, celui présenté dans la communication de l’entreprise pour les médias et présenté au salon Eurosatory 2022 de juin. La question a, cependant, été posée au service presse de Rheinmetall par Observateur Continental pour savoir si la fabrication en série avait déjà débuté pour le Panther KF51.

En juin 2022, le site d’information de T-Online précisait que le Panther KF51 «devrait entrer en production en série dans deux ans et demi», signalant au passage que «le dernier char russe, le T-14 Armata, est d’un point de vue purement technique, l’un des chars de combat les plus efficaces au monde; son canon de 125 millimètres le rend probablement supérieur au Leopard 2».
 
Dans les faits, Rheinmetall est une entreprise appartenant aux actionnaires internationaux US. Le site de l’industriel liste ses actionnaires: BlackRock, The Goldman Sachs Group, The Capital Group Companies, Wellington Management Group LLP, FMR LLC. 

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

source :

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental 

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter