Bilan de l’agression de l’occupation sur Gaza : 21 320 martyrs et plus de 55 000 blessés

Bilan de l'agression de l'occupation sur Gaza : 21 320 martyrs et plus de 55 000 blessés

Le ministère de la Santé a annoncé que les forces d’occupation sionistes ont commis 20 massacres contre des familles entières au cours des dernières 24 heures dans la bande de Gaza, faisant 210 martyrs et 360 blessés. Le porte-parole du ministère de la Santé, le Dr Ashraf al-Qidra, a déclaré lors d’une conférence de presse au 83e jour de l’agression israélienne dévastatrice sur Gaza que le bilan de l’agression est désormais de 21 320 martyrs et 55 603 blessés depuis le 7 octobre dernier.

Il a souligné que les violations israéliennes contre le système de santé ont entraîné la mort de 312 professionnels de la santé, dont certains étaient des experts rares. L’occupation israélienne a délibérément détruit 104 ambulances, ciblé 142 institutions de santé, rendu inopérants 23 hôpitaux et 53 centres de santé, mettant fin à la présence médicale dans le nord de Gaza.

Il a également signalé que l’occupation israélienne détient 99 professionnels de la santé, dont des directeurs d’hôpitaux du nord de Gaza, dans des conditions de torture, de famine et d’exposition au froid, appelant les organisations internationales, en particulier le Comité international de la Croix-Rouge, à les visiter, à inspecter leurs conditions et à mobiliser la communauté internationale pour obtenir leur libération.

Al-Qidra a exprimé des inquiétudes quant à la possibilité de répéter le scénario du complexe médical Al-Shifa et a appelé les institutions internationales à prendre des mesures efficaces et urgentes pour assurer la protection du complexe médical Nasser et des hôpitaux du sud de Gaza, protégeant le personnel médical, les blessés, les malades et les milliers de déplacés.

Il a appelé les organisations internationales à des interventions urgentes pour rétablir le fonctionnement du complexe médical Al-Shifa et des hôpitaux du nord de Gaza, répondant aux besoins de 800 000 personnes. Il a souligné que le ministère de la Santé a accueilli plusieurs équipes médicales spécialisées en collaboration avec des institutions internationales pour soutenir le personnel médical dans les hôpitaux, appelant à fournir davantage d’équipes spécialisées du monde entier pour sauver la vie des blessés.

Il a salué le rôle des hôpitaux de campagne dans alléger la charge des hôpitaux, appelant les institutions internationales et les pays du monde à fournir plusieurs hôpitaux de campagne capables de répondre aux grands nombres de blessés et de les amener à toutes les régions de la bande de Gaza.

Il a souligné que les conditions humanitaires et sanitaires des déplacés ont atteint des niveaux catastrophiques dépassant la description. Plus de 1,9 million de déplacés souffrent du manque d’eau, de nourriture et de médicaments.

Il a noté la présence de 50 000 femmes enceintes qui souffrent de soif, de malnutrition et de soins de santé médiocres dans les centres d’hébergement, ajoutant que 50 % des déplacés sont des enfants exposés à la déshydratation, à la malnutrition, aux maladies respiratoires et cutanées, au froid intense et à l’absence de vaccinations pour les nouveau-nés.

Il a appelé les organisations internationales à prendre des mesures urgentes pour éviter la catastrophe sanitaire et humanitaire dans tous les centres d’hébergement, fournir de l’eau, de la nourriture, des soins de santé, en particulier pour les catégories vulnérables.

Il a souligné que l’aide médicale est toujours limitée et incompatible avec les besoins des hôpitaux, appelant toutes les parties à fournir de nouveaux mécanismes assurant le flux d’aide selon nos priorités médicales pour sauver des milliers de blessés et de malades.

Il a insisté sur le fait que le mécanisme d’évacuation des blessés n’est pas adéquat et ne répond pas aux grands nombres de blessures, soulignant la nécessité de fournir un nouveau mécanisme permettant la sortie de centaines de blessés chaque jour, la priorité étant de faire sortir 5 000 blessés de cas graves et complexes pour un traitement à l’étranger afin de sauver leurs vies.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72248
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter