Jérusalem-Est : de nouvelles tensions entre Palestiniens et police israélienne

Jérusalem-Est : nouvelles tensions entre jeunes Palestiniens et police israélienne
Jérusalem-Est : nouvelles tensions entre jeunes Palestiniens et police israélienne

A Jérusalem-Est de nouvelles tensions, en ce mois de ramadan, ont éclaté entre Palestiniens et policiers israéliens

Ces tensions proviennent du fait que des familles palestiniennes sont sous la menace imminente d’être expulsée de Jérusalem-Est en faveur de colons israéliens.

La réponse du chef de gouvernement Benjamin Netanyahu n’est pas pour calmer les esprits : « Nous ferons respecter la loi et l’ordre, avec fermeté et responsabilité », a-t-il dit, en réaffirmant une colonisation juive de Jérusalem-Est : « Jérusalem est la capitale d’Israël. Alors que chaque nation construit sa capitale, nous avons aussi le droit de construire à Jérusalem. C’est ce que nous avons fait et c’est ce que nous continuerons de faire. » Quid du droit légitime des Palestiniens à disposer aussi d’un Etat selon le droit international.

Sans doute le sioniste Benjamin Netanyahu fait-il allusion à la déclaration unilatérale de Donald Trump qui affirmait que “les Etats-Unis d’Amérique reconnaissaient Jérusalem comme capitale d’Israël.” Fait sans précédent et en opposition à toutes les résolutions votées par le Conseil de Sécurité de l’ONU.

En 2011, la Palestine est acceptée par l’UNESCO en tant qu’organisation. Le 29 novembre 2012 , l’État de Palestine est reconnu comme État observateur non-membre de l’ONU. En 2017, l’État de Palestine est reconnu par 136 États (70,5 %) des 193 États membres que compte l’Organisation des Nations unies. L’Etat de Palestine est donc reconnu par la communauté internationale par une écrasante majorité.

Il n’y a qu’Israël, dans sa politique de conquête coloniale agressive, qui ne reconnait pas aux Palestiniens le droit d’avoir un Etat. Malgré les multiples résolutions de l’ONU qui somment Israël de revenir aux frontières d’avant 1967.

En juillet 1980, la Knesset a voté une « loi fondamentale » faisant de Jérusalem réunifiée, la capitale d’Israël. De fait, Jérusalem-Est, territoire palestinien, est annexé. Conséquences : des dizaines de familles palestiniennes ont été expulsées au profit de colons israéliens.

Depuis, la région s’embrase régulièrement et les tensions ne baissent pas d’un cran, si ce n’est le fait de s’arrêter momentanément pour reprendre aussitôt, toujours plus violemment.

Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne, qui a joué la carte de la négociation avec Israël n’a absolument rien obtenu de concret. Pire, la Cisjordanie est sous contrôle israélien et l’Autorité Palestinienne est totalement muselée.

Il n’y a que la bande de Gaza — sous blocus israélien depuis l’arrivée du Hamas au pouvoir en 2007 — qui résiste à l’occupant. Aux provocations israéliennes le Hamas répond par des tirs de roquettes. Tsahal répond par des attaques disproportionnées, provoquant à chaque fois la mort de nombreuses victimes civiles.

La bande de Gaza est devenue une véritable prison à ciel ouvert pour plus de 2 millions de Palestiniens. Les autorités Israéliennes ouvrent et ferment à leur guise le seul point de passage d’Erez qui permet une sortie vers Israël.

C’est en 1949 que le parlement israélien déclare Jérusalem-Ouest capitale d’Israël. Jérusalem-Est sera occupé par Israël après la guerre de 1967 dite guerre des six jours. Depuis, les Palestiniens ne cessent de proclamer que Jérusalem-Est est la capitale de la Palestine.

Jérusalem est le troisième lieu saint de l’islam après La Mecque et Médine. La mosquée Al-Aqsa est citée dans le Coran et désignée comme lieu saint. C’est de cette mosquée que le Prophète partira pour le “voyage nocturne” vers les cieux, selon le récit coranique.

Une réunion du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) est prévue dans les prochaines heures sur la situation à Jérusalem, à la demande de la Tunisie.

Les Occidentaux sont de moins en moins impliqués dans la résolution de ce conflit du Proche-Orient entre Palestiniens et Israéliens. Or qui est à l’origine de la Shoah ? Les Occidentaux. Qui est à l’origine de la création d’abord d’un foyer juif en Palestine, ensuite de l’Etat d’Israël ? Les Occidentaux.

Comme en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, etc. les puissances occidentales créent des troubles, sèment le désordre, souvent la haine, puis se retirent, laissant derrière eux le chaos.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x