En 100 jours : 23 968 martyrs et 60 582 blessés dus à l’agression de l’occupation contre Gaza

En 100 jours : 23 968 martyrs et 60 582 blessés dus à l’agression de l’occupation contre Gaza

L’occupation israélienne a commis 11 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, faisant 125 martyrs et 265 blessés, arrivés dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Ashraf Al-Qudra, a déclaré dans un communiqué de presse : Un certain nombre de victimes sont toujours sous les décombres et sur les routes, et les ambulances et les équipes de la protection civile ne peuvent pas les atteindre.

Al-Qudra a déclaré : Le bilan de l’agression israélienne s’est élevé à 23 968 martyrs et 60 582 blessés depuis le 7 octobre dernier, notant que 70 % des victimes de l’agression israélienne sont des enfants et des femmes.

Il a déclaré que l’occupation avait commis plus de 2 000 massacres contre des familles palestiniennes dans la bande de Gaza.

Il a souligné qu’au cours des 100 jours de l’agression brutale d’Israël contre la bande de Gaza, l’occupation a délibérément anéanti les quartiers résidentiels et leurs familles.

Il a souligné que pendant les 100 jours de l’agression israélienne, l’occupation a délibérément détruit le système de santé et détruit ses infrastructures.

Il a confirmé que l’occupation avait tué 337 personnels de santé et arrêté 99 autres dans des conditions difficiles, et ciblé délibérément 150 établissements de santé, mettant hors service 30 hôpitaux et 53 centres de santé et détruisant 121 ambulances.

Il a aussi souligné que l’occupation israélienne a contraint, sous les bombardements et les destructions, environ 2 millions de Palestiniens à être déplacés dans des conditions difficiles et sous le risque de famine et de propagation de maladies et d’épidémies.

Al-Qudra a appelé les institutions internationales à mener des interventions efficaces et ciblées pour prévenir une catastrophe humanitaire et sanitaire parmi les déplacés.

Il a déclaré que pendant les 100 jours d’agression, la communauté internationale n’a pas réussi à fournir un couloir humanitaire sûr qui garantirait le flux de l’aide médicale et la sortie des blessés loin des restrictions de l’occupation israélienne.

Il a appelé les peuples et les pays du monde libre à prendre des mesures efficaces et compétentes pour mettre fin à l’agression.

Il a également appelé les parties internationales à prévoir de nouveaux mécanismes pour garantir l’entrée et le flux de l’aide médicale, des équipes médicales, des hôpitaux de campagne, ainsi que le départ des blessés et des malades pour être soignés à l’étranger.

source Palinfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter