Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

L’Aquarius continue de jeter des bouteilles SOS à la mer

L'Aquarius avec ses 58 migrant à bord
L’Aquarius avec ses 58 migrant à bord

L’Aquarius se cherche un port

L’Aquariusnommé également « bateau citoyen », est un bateau affrété depuis 2016 par l’association SOS Méditerranée et destiné au sauvetage des migrants en mer Méditerranée ; 29 000 personnes, entre février 2016 et l’été 2018, ont déjà été secourues. C’est un ancien navire des garde-côtes allemands.

Actuellement l’Aquarius est au large de la Méditerranée avec 58 migrants à son bord. Une demande a été formulée à la France par SOS Méditerranée pour une permission d’accoster dans le port de Marseille et ainsi pouvoir débarquer ses passagers.

Visiblement embarrassé, le gouvernement français, par la voix de son porte-parole Benjamin Griveaux, a annoncé qu’il étudiait la question en tenant compte du droit de la mer, mais en confondant : port le plus proche et port le plus sûr (ce peut être terrestre ou sur un navire). Italiens, Maltais et Français se renvoient la balle à ce sujet.

Le Ministre de l’Intérieur d’extrême droite, Matteo Salvini, avait déjà, l’été dernier, annoncé la couleur en avertissant que son pays « ne pouvait pas être le camp de réfugiés de l’Europe ».

L’Aquarius pose des questions politiques et humanitaires

La France a, selon certaines sources, indiqué que l’Aquarius doit accoster à Malte plutôt que Marseille, pour des raisons de proximité. Puis, on a appris en fin d’après-midi, de ce jour du 25/09/2018, que le Portugal, en accord avec l’Espagne et la France, acceptait de prendre en charge 10 des 58 migrants, sans préciser l’endroit de leur débarquement. La France reste sur sa position et suggère que les 58 migrants soient tous débarqués à Malte.

La voix discordante de l’UE continue d’inquiéter quant à son avenir politique, social et économique. Les uns, fervents défenseurs de l’humanisme et des droits de l’homme, prétendent qu’il faut accueillir tout migrant sans restriction. Les autres, s’appuyant sur la volonté des peuples européens qui en général sont réticents à accueillir des migrants, font pression pour un refus de ceux-ci.

Enfin, les responsables politiques sont sous pression du populisme en Europe (Italie, Autriche, Allemagne, France, Hongrie…) et ne savent plus trop sur quel pied danser entre charité, humanisme et mandat politique. L’Aquarius n’a pas fini de voguer.

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!