Migrants : l’ignominie de Donald TRUMP franchit un nouveau palier

 

 

Trump durcit sa politique anti migrants
Trump durcit sa politique anti-migrants

Migrants : nous en sommes, avec la politique du Président Donald TRUMP, qui se veut pragmatique et réaliste, à séparer des enfants de leurs parents, pour ne pas traumatiser ces enfants et parce que la loi le permet !

 

Les migrants, ces naufragés que nous avons jetés à la mer et auxquels nous refusons de lancer la moindre bouée

Ces images montrant des enfants de migrants séparés de leurs parents ne sont pas sans signification particulière, au-delà de la honte et du caractère inhumain qu’elles véhiculent à travers la Planète. Toute proportion gardée, les nazis séparaient déjà les enfants de leurs parents juifs lorsque ceux-ci arrivaient ou étaient en partance vers des camps de concentration. La fin n’est pas la même, Dieu merci, mais ces pratiques rappellent tout de même d’autres agissements contre lesquels l’Amérique s’est battue et à sacrifier des dizaines de milliers de ses enfants sur le sol européen, notamment en France. Les Etats-Unis d’Amérique sont réputés être une démocratie dans laquelle les Droits de l’Homme sont respectés. Comment en douter ? Mais lorsque le Président Trump avait parlé de construire un mur entre son pays et le Mexique, pour éviter le passage de migrants, nous étions déjà en droit de nous poser de réelles questions sur ce que serait le visage de l’Amérique de Donald Trump. Depuis, nous avons eu un certain nombre d’éléments de réponses. Les migrants sont, de manière générale, une fabrication directe imputable aux pays riches et industrialisés. Comment, en effet, ne pas se poser la question de savoir pourquoi les USA n’ont pas cherché à coopérer avec le Mexique pour l’aider à se développer économiquement, par des action de coopération et d’aide au développement. Les migrants mexicains seraient restés chez-eux. Qui aime l’exil forcé ? Les USA préfèrent sans doute avoir des pays voisins sous-développés et qui servent de fournisseurs de main-d’oeuvre bon marché. Dans ce cas, il faut alors assumer les flux de tous ces migrants qui tentent un passage vers d’autres pays plus riches dans l’espoir d’y mener une vie meilleure. Cela est humain et parfaitement compréhensible. 

L’Europe envahie par les migrants continue de se voiler la face également

En Europe également les migrants affolent actuellement les dirigeants de tous les pays. Si bien que les populistes arrivent à se hisser au pouvoir de certains pays (Autriche, Italie…) Quelle aubaine pour les extrémistes en tous genres ! Mais cette Europe n’a-t-elle pas contribué à piller les richesses de l’Afrique pendant les ères coloniales et encore après par un néocolonialisme à peine voilé ? La main-d’oeuvre africaine est bon marché, alors pourquoi se priver de ce réservoir humain ? Pourtant, il suffisait d’aider ces pays à se développer et à devenir autonomes, à travers des politiques de coopération. Les Africains resteraient chez eux, car ils ne demandent que cela. Mais on nous dit : « Ce sont les dirigeants de ces pays (africains) qui sont corrompus et détournent toutes les aides que nous leur versons. » Certes, mais les dirigeants européens n’entretiennent-ils pas ces corruptions d’Etat pour mieux se servir ensuite ? » La réponse est évidente. Si l’on y ajoute les déstabilisations entreprises au Proche et Moyen-Orient, de la Libye, on comprend que les migrants affluent et vont encore affluer à grand renfort. Bombarder des gens dans leur propre pays ou les aider à s’entre-tuer en leur fournissant des armes provoques des exodes et donc des migrant en masse. Ajoutez les premiers effets dus aux changements climatiques — que nous devons en premier lieu aux méthodes des pays industrialisés que défend monsieur Trump — et ce sont des millions de migrants qui se déplaceront d’un point à un autre, poussés par des conditions de vie qui deviendront impossibles. Au risque, bien sûr, de leur vie. 

Touhami Moualek 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.