L’UE a lancé un audit sur les armes transférées en Ukraine

L'UE a lancé un audit sur les armes transférées en Ukraine

L’UE lance la chasse des pays qui ont envoyé le moins d’armes en Ukraine. 

«L’UE ouvre une enquête sur la livraison d’armes à Kiev», rapporte le Financial Times, car «certains pays ont envoyé moins d’armements qu’ils n’auraient pu le faire».

«Bruxelles procède à un examen des armes fournies à l’Ukraine par les États membres de l’UE après le début de l’invasion de la Russie, en réponse aux affirmations selon lesquelles certains pays n’auraient pas envoyé autant d’armes qu’ils le pouvaient», précise le quotidien anglophone, stipulant que «l’analyse est réalisée par le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) [qui est service diplomatique de l’UE dirigé par Josep Borrell], qui compte présenter ses résultats aux pays membres avant le sommet extraordinaire des dirigeants de l’UE le 1er février». 

Selon des sources diplomatiques ayant informé le Financial Times, «l’audit [qui n’est pas actuellement évoqué sur le site du SEAE] sera basé sur les documents soumis par les États membres en réponse aux demandes du SEAE». 

Ainsi, «l’audit en cours s’est déjà heurté à la résistance de plusieurs pays qui ne souhaitent pas fournir des données complètes», avoue le quotidien anglophone qui rajoute que la «décision d’ouvrir une enquête a été prise à la suite de la demande du chancelier allemand, Olaf Scholz, de compter et de comparer les fournitures militaires des pays de l’UE destinées à Kiev». 

Olaf Scholz avait déclaré que «les pays de l’UE devront augmenter leurs dépenses d’assistance militaire à l’Ukraine lorsqu’ils adopteront un nouveau budget pour 2024, comme l’Allemagne l’a déjà fait». 

Le chancelier allemand a rappelé que le projet de budget actuel de l’Allemagne prévoit 8 milliards d’euros pour le soutien militaire à Kiev. Dans le même temps, il a martelé que les volumes de livraisons d’armes attendus par la plupart des États membres de l’UE pour l’Ukraine sont «trop ​​faibles». Olaf Scholz avait demandé à Bruxelles des informations sur les budgets des pays de l’UE afin de disposer de données plus concrètes en vue de la prochaine réunion du Conseil européen. 

C’est que «l’Ukraine manque particulièrement de munitions et de missiles pour la défense aérienne», conclut Deutschlandfunk expliquant le rôle d’Olaf Scholz:«Dans cette situation, l’Allemagne doit nécessairement jouer un rôle de leader». 

L’Allemagne est le plus grand donateur militaire de l’Ukraine en Europe et le deuxième au monde derrière les États-Unis.

source :

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter