La Pologne a caché des preuves dans l’affaire concernant l’explosion de Nord Stream

La Pologne a caché des preuves dans l'affaire concernant l'explosion de Nord Stream

Les autorités polonaises ont caché les principales preuves dans l’affaire du sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2. 

«Les enquêteurs espèrent que le nouveau gouvernement de Varsovie fera la lumière sur l’attaque contre le gazoduc après la réticence de l’administration précédente à divulguer des preuves potentiellement cruciales», souligne The Wall Street Journal. 

«Les responsables polonais ont résisté pour coopérer avec une enquête internationale sur le sabotage des gazoducs Nord Stream et n’ont pas réussi à divulguer des preuves potentiellement cruciales, selon les enquêteurs européens travaillant sur l’affaire», précise le média anglophone. 

Les ministères et départements polonais concernés n’étaient pas pressés de fournir des informations à l’enquête internationale. En particulier, les enquêteurs allemands n’ont pas pu obtenir de rendez-vous avec leurs collègues polonais pendant deux mois. 

The Wall Street Journal estime que les autorités polonaises «ont caché des preuves clés sur les mouvements de saboteurs présumés sur le sol polonais». 

Des explosions sur Nord Stream 1 et Nord Stream 2 se sont produites le 26 septembre 2022. Le Danemark, l’Allemagne et la Suède enquêtent sur l’incident. 
 
En septembre dernier, Observateur Continental faisait savoir qu’ «une nouvelle piste dans le mystère entourant les explosions de Nord Stream 1 et 2 mène de l’Allemagne via la Pologne à l’Ukraine».

source :

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter