Les États-Unis arment Israël secrètement

Les États-Unis arment Israël secrètement

Les États-Unis acheminent des armes vers Israël malgré l’inquiétude croissante quant à la conduite de la guerre. 

«Washington a approuvé plus de 100 ventes militaires distinctes à Israël depuis son invasion de Gaza», annonce le Washington Post, précisant: «Ce chiffre à trois chiffres, qui n’a pas été annoncé auparavant, est la dernière indication de l’implication massive de Washington dans ce conflit qui dure depuis cinq mois». 

 Le quotidien américain déplore que cela a lieu même «si les responsables US se plaignent que les dirigeants israéliens n’en ont pas fait assez pour protéger les civils». 

«De hauts responsables et législateurs américains expriment de plus en plus de profondes réserves sur les tactiques militaires d’Israël dans une campagne qui a fait encore plus de morts. Plus de 30.000 personnes, selon les autorités sanitaires de Gaza», souligne le Washington Post.

«Seules deux ventes militaires étrangères approuvées à Israël ont été rendues publiques depuis le début du conflit: pour 106 millions de dollars de munitions de chars et 147,5 millions de dollars de composants nécessaires à la fabrication d’obus de 155 mm. Ces ventes ont suscité un examen public parce que l’administration Biden a contourné le Congrès pour approuver les paquets en invoquant une autorité d’urgence», rappelle le quotidien américain.

«Dans le cas des 100 autres transactions, connues dans le langage gouvernemental sous le nom de ventes militaires à l’étranger (FMS), les transferts d’armes ont été traités sans aucun débat public, car chacun relevait d’un montant spécifique qui exige que le pouvoir exécutif en informe individuellement le Congrès», conclut le Washington Post.

Source : Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter