Wael Al-Dahdouh arrive en Égypte en route vers le Qatar pour se faire soigner

Le journaliste palestinien blessé Wael Al-Dahdouh, correspondant de la chaîne qatarie Al-Jazeera, dans la bande de Gaza, est arrivé mardi soir, dans la capitale égyptienne, Le Caire, et devrait se rendre au Qatar pour se faire soigner, selon deux sources.

Le Syndicat des journalistes égyptiens a remercié les autorités égyptiennes d’avoir répondu à leur demande visant à faciliter l’entrée de Wael Al-Dahdouh, directeur du bureau d’Al-Jazeera dans la bande de Gaza, en Égypte pour y recevoir des soins.

Le chef du Syndicat des journalistes égyptiens, Khaled El-Balshi, a annoncé, mardi, dans un communiqué que le syndicat avait contacté Al-Dahdouh, après son arrivée du côté égyptien du terminal de Rafah, pour vérifier s’il allait bien.

Selon le communiqué du syndicat, « Al-Dahdouh a remercié l’État égyptien, tous les journalistes égyptiens et le conseil syndical pour leur soutien à lui et à la cause palestinienne. Il a également remercié ses collègues d’Al Jazeera pour leur soutien, indiquant qu’il irait à l’étranger pour terminer son traitement.

Le Syndicat égyptien a souligné ses exigences constantes pour mettre fin à l’agression génocidaire contre Gaza, remerciant les agences d’État égyptiennes et « ceux qui ont fait un effort pour aider dans le cas de Wael Al-Dahdouh et soigner les Palestiniens blessés ».

L’occupation avait ciblé la famille Al-Dahdouh, le 25 octobre, entraînant la mort de sa femme, de son fils, de sa fille, de son petit-fils et de 8 autres membres de sa famille, dans un bombardement de leur lieu de déplacement dans le camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza.

Le 15 décembre, le caméraman d’Al Jazeera, Samer Abu Daqqa, a été tué et Wael Al-Dahdouh a été blessé dans un bombardement nazi sioniste qui a visé l’école de Haïfa à Khan Younis, au sud de la bande de Gaza.

Le 7 janvier, le fils d’Al-Dahdouh, le journaliste Hamza, a été tué, ainsi que son collègue, le journaliste Mustafa Thuraya, après avoir été pris pour cible, par l’occupation nazie sioniste avec un missile lancé depuis un drone, à l’ouest de Khan Younis, dans la bande de Gaza.

Le correspondant d’Al Jazeera avait soumis une demande pour traverser la frontière égyptienne via le poste terrestre de Rafah, avant le martyre de son fils Hamza, mais l’occupation terroriste sioniste a retardé l’octroi de l’autorisation, avant de lui permettre d’entrer à partir de là, pour poursuivre son traitement à l’étranger.

source Palinfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter