Assassinat du photographe d’Al Jazeera, Samer Abu Daqqa, par les bombardements sionistes à Gaza

Assassinat du photographe d'Al Jazeera, Samer Abu Daqqa, par les bombardements sionistes à Gaza

La chaîne Al Jazeera a annoncé ce vendredi soir que son collègue Samer Abu Daqqa, caméraman de la chaîne à Gaza, a été martyrisé alors qu’il couvrait le bombardement israélien de l’école Farhana à Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza.

Le martyre de notre collègue Samer est survenu quelques heures après qu’il ait été blessé, sachant qu’il est resté allongé au sol et assiégé à proximité de l’école Farhana pendant environ 6 heures, l’ambulance n’ayant pas pu l’atteindre après qu’il ait été blessé par des fragments de missile tiré par un avion de reconnaissance israélien.

Un crime prémédité

À son tour, le réseau Al Jazeera a condamné l’attaque israélienne au cours de laquelle ses collègues Wael Al-Dahdouh et Samer Abu Daqqa ont été blessés, et a déclaré que les forces d’occupation ont empêché l’arrivée des équipes d’ambulances auprès de son collègue Samer Abu Daqqa, grièvement blessé.

Dans un communiqué publié par Al Jazeera, l’armée d’occupation israélienne a été tenue pour pleinement responsable, soulignant que « ce nouveau crime fait partie d’un ciblage systématique des correspondants de la chaîne et de leurs familles dans la bande de Gaza ».

Al Jazeera a appelé la communauté internationale à faire pression sur Israël pour protéger les civils, les travailleurs humanitaires, les médecins et les professionnels des médias. Nous exigeons que les Israéliens responsables de ces crimes dans la bande de Gaza soient tenus pour responsables.

Al Jazeera avait rapporté plus tôt qu’Al-Dahdouh et Abu Daqqa avaient été blessés alors qu’ils travaillaient à couvrir un attentat à la bombe contre l’école Farhana à Khan Yunis.

Al-Dahdouh a été blessé au bras et est arrivé à l’hôpital médical Nasser, tandis que les équipes d’ambulances n’ont pas pu atteindre le photographe Samer Abu Daqqa ni connaître la nature de sa blessure.

Cibler l’équipe d’Al Jazeera pour la quatrième fois

Pour sa part, le bureau des médias du gouvernement à Gaza a confirmé que l’armée d’occupation « israélienne » a délibérément pris pour cible l’équipe de la chaîne Al Jazeera pour la quatrième fois consécutive, dans un crime complet et en violation du droit international.

Le bureau des médias a déclaré dans un communiqué obtenu par le Centre d’information palestinien : « Les attaques et les blessures contre Al-Dahdouh et Abu Daqqa « s’inscrivent dans le cadre de l’intimidation des journalistes et d’une tentative ratée d’obscurcir la vérité et de les empêcher de commettre des actes scandaleux par la couverture médiatique des crimes de l’occupation contre les enfants, les femmes et les civils.

Il a souligné que pendant la guerre contre Gaza depuis le 7 octobre, l’armée d’occupation a tué 89 journalistes, arrêté 8 journalistes et blessé un grand nombre d’entre eux. « Cela indique que les journalistes et les professionnels des médias sont dans le cycle des meurtres et des attaques délibérées ».

Il a appelé tous les syndicats de la presse et des médias, les droits de l’homme et les instances judiciaires à condamner ce crime et à dénoncer sa répétition, ainsi qu’à « mettre un frein à l’occupation criminelle et à faire pression sur elle pour mettre fin à cette guerre criminelle contre les journalistes et contre les civils » les enfants et les femmes.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72113
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter