Human Rights Watch affirme qu’Israël pratique une politique d’apartheid envers les Arabes palestiniens

Human Rights Watch affirme qu'Israël pratique une politique d'apartheid envers les Arabes palestiniens
Human Rights Watch affirme qu’Israël pratique une politique d’apartheid envers les Arabes palestiniens

L’ONG Human Rights Watch qualifie la politique d’Israël d’apartheid envers les Arabes sur son sol et les Palestiniens dans les territoires occupés.

“Apartheid”, “crimes contre l’humanité”, “répression” : dans un rapport coup-de-poing publié aujourd’hui, l’ONG Human Rights Watch dénonce la façon dont les autorités israéliennes “persécutent” les Palestiniens et appelle la communauté internationale à faire pression sur Israël – (@ajplusfrançais).

Le ministère israélien des Affaires étrangères a réagi avant même cette publication, estimant auprès de l’AFP qu’il s’agissait d’un « tract de propagande » sans lien « avec les faits ou la vérité sur le terrain » et rédigé par une organisation mue « de longue date par un agenda anti-israélien ».

Cela fait des années que le mot apartheid est utilisé pour qualifier la politique d’Israël envers les Arabes palestiniens. Mais c’est bien la première fois qu’une ONG de la taille de Human Rights Watch le reprend de manière claire et nette.

« Sur la base de ses recherches, Human Rights Watch conclut que le gouvernement israélien maintient une domination délibérée de la population juive israélienne sur les Palestiniens à travers Israël et les Territoires occupés », souligne le rapport.

Lorsque cette « domination délibérée » s’ajoute à une « oppression systématique » et à des « actes inhumains », « il s’agit du crime d’apartheid », conclut HRW, disant se fonder sur la définition légale de l’apartheid et non sur une comparaison avec l’ancienne politique raciale de l’Afrique du Sud.

Ce « seuil » a été franchi ces dernières années avec l’essor des colonies israéliennes à Jérusalem-Est, portion orientale de la Ville sainte annexée par Israël, et en Cisjordanie occupée où vivent désormais près de 700.000 colons, a précisé M. Shakir, estimant que les colonies israéliennes qui devaient être « temporaires » sont devenues des constructions « permanentes » faute d’accord sur la reconnaissance d’un État palestinien.

Beaucoup de Français de confession juive courageux qui se rendent en Israël reviennent choqués de ce qui se passe là-bas, plus particulièrement à Jérusalem. “Après ce que les Juifs ont vécu pendant la Shoah, il est honteux de voir comment des Israéliens se comportent avec les Arabes” disent-ils sans aucune hésitation.

Honte aux pays arabes (le Maroc en tête) opportunistes qui se précipitent un à un pour normaliser leurs relations avec ce pouvoir israélien sioniste qui méprise les Palestiniens, y compris les citoyens Israéliens arabes, et pratique l’apartheid, une politique d’un autre temps.

On peut également ajouter à l’apartheid le qualificatif de colonisateur. Le pouvoir israélien cumule donc les mandats dans ce qui se fait de mieux en matière d’oppression : l’apartheid et la colonisation.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x