Le Hezbollah libanais attaque un quartier de commandement israélien

Le Hezbollah libanais attaque un quartier de commandement israélien

Le Hezbollah libanais attaque un quartier de commandement israélien

Le Hezbollah libanais a annoncé – aujourd’hui dimanche – avoir lancé une attaque aérienne avec des drones contre un nouveau quartier général de commandement de l’armée d’occupation dans le secteur ouest, au sud de la caserne de Yara, et avoir blessé un certain nombre de soldats, tandis que l’armée israélienne a rapporté que deux soldats ont été blessés après avoir intercepté une marche hostile lancée depuis le sud du Liban.

Le Hezbollah a également déclaré avoir ciblé le site de Jal al-Alam et réalisé des frappes directes.

Le correspondant d’Al Jazeera a rapporté que des missiles avaient été tirés depuis le sud du Liban vers la Haute Galilée, affirmant que des sirènes avaient retenti en Galilée occidentale après une infiltration présumée de drones.

À son tour, l’agence de presse libanaise a déclaré que l’aviation israélienne avait lancé quatre raids sur la périphérie de la ville de Maroun al-Ras, dans le district de Bint Jbeil, coïncidant avec des bombardements d’artillerie visant la périphérie des villes frontalières.

L’agence a confirmé que des avions israéliens survolent depuis ce matin l’espace aérien du Liban, du nord au sud, passant au-dessus de Beyrouth et de sa banlieue, atteignant la ville de Hermel et le nord de la Bekaa. Elle a également surveillé les vols intenses des avions espions israéliens du MKA dans l’espace aérien de la ville de Nabatieh.

De son côté, la Force de maintien de la paix des Nations Unies au Sud-Liban (FINUL) a annoncé que son site avait fait l’objet d’un bombardement israélien hier, samedi, sans enregistrer de victimes, soulignant que le bombardement a directement visé la tour de guet et lui a causé des dégâts.

D’autre part, l’armée israélienne a nié avoir pris pour cible le site de la FINUL et a déclaré avoir abattu aujourd’hui deux cibles aériennes en Galilée occidentale, près de la frontière avec le Liban.

La région frontalière du sud du Liban a connu une escalade militaire croissante entre le Hezbollah et Israël depuis que la résistance palestinienne a lancé l’opération d’al-Aqsa le 7 octobre, dans le cadre du soutien du Hezbollah aux efforts de la résistance.

Il convient de noter que l’escalade dans le sud du Liban a entraîné la mort de plus de 120 personnes, pour la plupart des membres du Hezbollah, ainsi qu’un certain nombre de civils et un soldat libanais, et des soldats israéliens blessés.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72059
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter