Les Nations Unies tirent la sonnette d’alarme : Pas d’alternative à acheminer les aides par la voie terrestre

Les Nations Unies tirent la sonnette d’alarme : Pas d’alternative à acheminer les aides par la voie terrestre

New-York-CPI

Les Nations Unies ont assuré, ce jeudi, que la seule alternative pour sauver les vies dans la bande de Gaza, est l’acheminement des aides humanitaires par la voie terrestre d’où l’obligation d’enlever toutes les entraves surtout que le temps est entrain de s’écouler au moment où plus de d’un million 100 mille personnes affrontent le danger de la famine.

Stéphane Dujarric, porte-parole su secrétaire général des N.U, a appelé lors d’une conférence de presse à assurer d’une manière continue l’envoie des aides humanitaires à Gaza pour sauver la vie des enfants.

Dujarric a indiqué qu’Andrea Domenico, chef du bureau de la coordination des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens (OCHA), avait visité l’un des quatre hôpitaux qui sont partiellement en service au nord de Gaza et qui reçoit quotidiennement 15 enfants souffrant de la malnutrition.

Le responsable onusien a ajouté que les aides humanitaires n’entrent pas encore à Gaza malgré les avertissements du Programme alimentaire mondial (PAM) assurant que 70% des habitants au nord de la bande de Gaza affrontent une famine catastrophique. Il a rappelé que le PAM n’a réussi qu’à acheminer 11 convoies d’aides pour nourrir seulement 74 mille personnes au nord de Gaza, le long du mois courant.

Source PalInfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter