EuroMed : L’attaque militaire contre Rafah a été effectivement lancée et le génocide se poursuit

London-CPI

Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (EuroMed) a assuré ce mercredi que les attaques militaires israéliennes contre la ville de Rafah, au sud de la Bande de Gaza, sont effectivement lancées, assurant que le génocide a atteint cette ville par le feu, la famine et la privation des services sanitaires.

L’EuroMed est arrivé à documenter l’extermination d’environ 280 personnes à Rafah dont 155 sont des enfants et des femmes. « Les forces d’occupation ont démoli, totalement ou partiellement, environ 220 logements depuis la décision de la Cour internationale de justice, le 26 janvier dernier », a indiqué l’ONG européen tout en ajoutant que les aides humanitaires qui ont été acheminées à Rafah n’ont pas satisfaits le minimum des besoins les plus urgents des citoyens qui vivent dans des conditions catastrophiques.

L’EuroMed a salué le pays de l’Afrique du Sud pour avoir saisi la CIJ afin d’éviter un massacre sans précédent à Rafah et dans la Bande de Gaza et de contraindre l’armée israélienne à respecter les décisions de la Cour et à prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder la vie des citoyens y compris un cessez-le-feu immédiat.

« Au lieu de faciliter l’entrée des aides à la Bande de Gaza, Israel a renforcé ses mesures restrictives pour empêcher l’arrivée de ces aides au moment où les habitants souffrent de l’absence de la sécurité alimentaire », s’est repris l’EuroMed.

Source Palinfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter