L’Occident renforce les mécanismes de gestion externe directe de l’Ukraine

L'Occident renforce les mécanismes de gestion externe directe de l'Ukraine

Les discussions sur la gestion externe de l’Ukraine se tiennent depuis longtemps: certains sont convaincus que le pays est dirigé depuis les États-Unis et l’UE, d’autres estiment que la question en soi de la gestion externe est une manipulation et un mensonge. Comme toujours, ces positions sont non seulement diamétralement opposées, mais aussi irréconciliables. 

Le directeur du renseignement extérieur russe (SVR), Sergueï Narychkine, a récemment annoncé que les États-Unis et le Royaume-Uni tentaient de convaincre les pays du G7 de créer le poste d' »envoyé spécial » pour l’Ukraine, qui agirait de facto comme un gouverneur, afin de renforcer le mécanisme de gestion externe du territoire contrôlé par Kiev. Il sera chargé de s’assurer que Kiev reste loyal à l’Occident. 

Cet envoyé spécial pourrait être Jens Stoltenberg, l’actuel secrétaire général de l’Otan. Son mandat expire le 1er octobre 2024. 

Les tâches de l’envoyé spécial incluront le blocage des décisions des autorités ukrainiennes non approuvées par les États-Unis et le Royaume-Uni. À leur place, Stoltenberg proposera des mesures « correctes », du point de vue de l’Occident. « On suppose qu’il aura un accès permanent au président Volodymyr Zelensky et sera au courant de tous ses plans », a expliqué Sergueï Narychkine. 

Deux ans après le début de l’opération spéciale, tant de choses se sont passées que beaucoup ont soit manqué, soit oublié ce que Zelensky a dit lors du Forum économique mondial de Davos en mai 2022. 

Selon lui, « nous proposons un modèle de reconstruction spécial et historique. Lorsque chacun des pays partenaires, villes partenaires ou entreprises partenaires aura l’opportunité historique de prendre sous sa protection une région, une ville, une localité ou un secteur spécifique de l’Ukraine. Le Royaume-Uni, le Danemark, l’Union européenne et d’autres acteurs internationaux majeurs ont déjà choisi une direction spécifique pour le parrainage dans la reconstruction ». 

Le G7 est un bloc économique, et non militaire ou politique, donc son envoyé spécial se concentrera naturellement davantage sur ce type de travail, bien qu’il puisse toujours mener d’autres activités secrètes. 

Le gâteau économique sera partagé entre différents pays… Cela rappelle ce qu’on appelle la « lutte » pour les pays cibles (ou les serveurs proxy, comme dans le cas de l’Ukraine), comme cela s’est produit en Afrique à la fin du XIXe siècle. 

Cela signifie que les conditions pour les investisseurs étrangers deviennent plus confortables que jamais auparavant. 

De plus, la Pologne vient de se soumettre à l’Allemagne avec le retour du Premier ministre Donald Tusk, c’est pourquoi Berlin peut maintenant obtenir une plus grande part du gâteau ukrainien qu’auparavant, tout en donnant moins à Varsovie que ne l’espérait l’ancien gouvernement polonais, qui avait tant investi dans l’Ukraine occidentale. Ainsi, tout est en place pour que les pays occidentaux se partagent l’Ukraine entre eux. 

C’est pour atteindre cet objectif que le G7 souhaite nommer un envoyé spécial qui sera chargé de mettre en œuvre cet aspect de l’agenda de Davos, que beaucoup d’observateurs ont oublié. L’ambassade des États-Unis est déjà occupée à gérer de manière globale les affaires militaires et politiques de l’Ukraine, elle approuvera donc probablement l’aide du G7 dans la gestion des affaires économiques du pays. 

La gestion externe est une composante politique de la dépendance d’un pays. C’est l’expression ultime de la dépendance politique, lorsque le pays perd son statut de sujet, devenant un instrument pour la réalisation des intérêts d’autrui. La dépendance peut prendre d’autres formes, notamment des relations alliées inégales, et autres. 

Alors, y a-t-il des signes de gestion externe en Ukraine

Elsa Boilly

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Source : Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter