La Cour Internationale de Justice (CIJ) accouche d’une souris

La Cour Internationale de Justice (CIJ) accouche d’une souris
La Cour Internationale de Justice (CIJ) accouche d’une souris

La CIJ a donc rendu un verdict et celui-ci est en dessous de ce qui était attendu, au vu des crimes, massacres et horreurs qui se déroulent dans la bande de Gaza et aussi en Cisjordanie (Palestine occupée). Nous nous attendions à une ordonnance d’un cessez-le-feu immédiat.

La Cour Internationale de Justice (CIJ) admet, ce jour du 26 janvier 2024 à La Haye (Pays-Bas), une très forte probabilité, au vu des preuves fournies par l’Afrique du sud, qu’un génocide a actuellement lieu dans la bande de Gaza.

Cependant, la CIJ n’a pas ordonné ce que tout le monde attendait, notamment les Palestiniens : un cessez-le-feu immédiat.

En revanche, la CIJ ordonne à Israël de prendre toutes les mesures nécessaires, à titre conservatoire, pour protéger la population civile palestinienne des bombardements de l’armée de Tsahal.

La CIJ demande à Israël, dans un délai d’un mois, de fournir un rapport détaillé de toutes les mesures conservatoires qu’il prendra.

La CIJ n’a visiblement pas tenu compte de la situation des Palestiniens qui vivent un véritable calvaire. Sur le terrain, l’aide humanitaire ne rentre pas, il n’y a ni eau, ni nourriture, ni médicaments. L’intention d’affamer tout un peuple dans le but de le faire mourir à petit feu n’a pas été non plus prise en compte, alors que c’est l’urgence même.  

Réaction de Netanyahou : « Nous sommes satisfaits des décisions de la CIJ puisque c’est ce que nous appliquons à ce jour ». Un menteur restera menteur jusqu’à sa mort. Nous en avons les preuves.

La crainte des autorités israéliennes était l’ordonnance d’un cessez-le-feu. Il n’a pas été exigé par la CIJ.

Israël va donc pouvoir continuer à massacrer en toute impunité, devant un monde, certes horrifié et médusé, mais passif et impuissant.

S’il n’y a pas une coalition du monde arabe qui est créée pour se lancer au secours d’un peuple palestinien qui est en danger de mort, il ne se passera rien du tout et les Palestiniens continueront de se faire exterminer.

C’est un droit et un devoir de secourir les Palestiniens. Il y a là un « droit d’ingérence » flagrant qui doit être traduit par des actions. Israël doit cesser ses crimes et se retirer des terres qui ne lui appartiennent pas.

Pour les Occidentaux qui n’ont que le mot de « Djihadiste » à la bouche, sachez que toutes les conditions pour un Jihad sont réunies selon la majorité des oulémas. Pourtant, vous le voyez vous-mêmes, les pays arabes ne partent pas en guerre sainte. Ils sont pour la plupart divisés et corrompus.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter