Benjamin Netanyahou entame la dernière phase de l’effondrement d’Israël

Benjamin Netanyahou entame la dernière phase de l’effondrement d’Israël

Benjamin Netanyahou est celui par lequel la fin de l’Etat sioniste d’Israël s’inscrit dans le temps. Si son effondrement n’est pas pour aujourd’hui, il le sera certainement pour demain. C’est écrit.

L’effondrement de l’armée de Tsahal et de la « société israélienne » (dirigée par Benjamin Netanyahou), une société protéiforme par ses populations dues à l’arrivée d’une diaspora multiple et variée, est en cours et nous le vivons. De massacres en massacres — en Cisjordanie et dans la bande de Gaza — le monde entier est aujourd’hui horrifié, terrifié, scandalisé et se rend compte que ce prétendu « peuple des lumières » n’est en réalité qu’un peuple de criminels, de fanatiques, de tueurs d’enfants sans âme ni conscience. Le veto de la Shoah, brandi depuis des décennies et des décennies, rompt peu à peu. La haine, le mensonge, le crime et le colonialisme sont les principes fondamentaux de cet Etat terroriste. Le sionisme dévore l’humanité entière. Mais sa fin est proche. La vérité est souvent manipulée, mais on ne peut la modifier et la pérenniser. Tôt ou tard elle cède face à la réalité. C’est dans l’ordre des choses de l’univers.

Benjamin Netanyahou a choisi la route la plus risquée pour l’entité sioniste, par calcul politique, pour tenter de sauver sa tête de la sentence qui l’attend. Il joue la carte de la guerre pour s’offrir un sursis, mais ce n’est en fin de compte que reculer pour mieux sauter. Son intention est également de continuer à massacrer d’innocentes victimes — des femmes, des enfants et des bébés — dans le but, croit-il, de faire élire en novembre prochain son ami Donald Trump, en créant une détestation de Joe Biden par les Américains qui ne veulent pas d’une complicité des USA à un génocide. Trump qui lui offrit sur un plateau d’argent « Jérusalem » comme capitale, souvenez-vous. Pourquoi ne pas lui avoir offert la Californie ? Donald Trump cultive cette mentalité américaine consistant à offrir ce qui appartient à autrui ; une pratique américaine bien connue. En somme, faire payer aux autres le prix de ses propres crimes. L’histoire d’un parcours sanglant, à commencer par l’extermination des Amérindiens.

Benjamin Netanyahou n’a que faire de la vie des Israéliens. Seule sa personne le préoccupe. Il les envoie dans la bande de Gaza se faire tuer par une résistance acharnée, ayant grande foi en Dieu. Un homme qui se bat pour ses terres, son honneur et sa dignité est invincible ; mort et destin fusionnent, c’est une espèce de résurrection avant l’heure. Le sionisme est une idéologie qui a plongé les Juifs dans l’illusion, le mensonge, la manipulation et le crime. Un rêve devenu cauchemar, à mesure que la « Bête » dévore tout sur son passage. En Occident, le problème est que les résistants luttant pour leurs terres et leurs droits sont traités de terroristes. Et les colonialistes qui sèment le chaos et l’horreur en massacrant des dizaines de milliers de civils délibérément sont considérés comme étant une grande démocratie. Et cette inversion des valeurs qui a permis à l’Etat sioniste de régner, notamment par la force, a atteint ses limites. Nous allons assister désormais à l’effondrement de cette idéologie sioniste.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter