Le pass sanitaire est-il une entrave aux libertés individuelles ?

Le pass sanitaire est-il une entrave aux libertés individuelles ?

Le pass sanitaire érigé en pass liberticide

Le pass sanitaire est un sésame permettant de se déplacer et de se rendre en des endroits tels les restaurants, les stades, les cinémas, les concerts, etc. Il s’obtient une fois que l’on est vacciné contre la maladie de la Covid-19.

Quel est l’intérêt du pass sanitaire ? Permettre une liberté de mouvement. Faut-il rendre la vaccination obligatoire ? Selon des millions de citoyens, ce serait une atteinte aux libertés individuelles. Pourtant, la règlementation actuelle, en vigueur, exige déjà onze vaccinations obligatoires.

L’accès à la liberté passe donc par une vaccination. Devant l’ampleur de la crise sanitaire (pandémie) que nous vivons, le pouvoir exécutif rend la vaccination obligatoire à certaines professions et encourage le reste de la population à y recourir pour, tout banalement, continuer à vivre normalement.

Dans un groupe de dix personnes (par exemple) qui fonctionne selon des règles précises, si une nouvelle règle est adoptée, celle ou celui qui ne la respecterait pas serait immédiatement mis au ban. Parce que nos sociétés sont régies par des lois que toutes et tous citoyens doivent respecter à la lettre au risque d’être sanctionnés.

La liberté comporte, paradoxalement, des contraintes. On ne peut faire ce que l’on veut dès lors que l’on vit en collectivité. Les lois protègent. Les règles permettent de vivre selon des codes, des principes élaborés par la majorité. Les minorités n’ont, en fin de compte, d’autre choix que celui de rejoindre la majorité qui, dans une société civilisée, garantit le respect de ces minorités.

Il n’y a aucun doute possible. Le pass sanitaire rend, indirectement, la vaccination obligatoire. La minorité (antivax) invoque une atteinte aux libertés. Libre à chacun de se vacciner ; libre à chacun de ne pas se vacciner. Mais, invoquant l’intérêt général, le pass sanitaire est exigé pour pouvoir accéder à certains espaces publics et privés.

Autrement dit, si les vaccinés prennent leurs responsabilités, les non vaccinés doivent également prendre leurs responsabilités et surtout assumer les risques de leur choix. On ne peut mettre en danger la santé (et la vie) d’autrui au nom de sa liberté.

La société garantit toujours l’intérêt général même si elle préserve aussi les libertés individuelles. Cependant, la liberté exclusive ne doit jamais être en conflit avec la liberté d’ordre collectif et général.

INFOSPLUS    

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!