Le variant indien serait, selon l’OMS, plus contagieux et résisterait aux vaccins

Le variant indien serait, selon l'OMS, plus contagieux et résisterait aux vaccins
Des gens attendent leur tour pour être vaccinés contre le Covid-19 à Bombay en Inde le 4 mai 2021
afp.com/Punit PARANJPE

Selon l’OMS, le variant indien semble plus contagieux mais surtout il semblerait être résistant aux vaccins actuels

Le variant indien B.1.617 présente des mutations qui augmentent les transmissions, et qui peuvent aussi potentiellement le rendre résistant aux anticorps qui se sont développés grâce à la vaccination ou à une contamination naturelle a averti la scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) Soumya Swaminathan.

Mais le variant seul ne peut pas être incriminé pour la hausse spectaculaire de cas en Inde, qui semble avoir baissé la garde trop tôt, avec de grands rassemblements de masse a affirmé Soumya Swaminathan, poursuivant, ces premiers signes ont été manqués jusqu’à ce qu’ils aient atteint un point où le décollage a été vertical. Car l’épidémie concerne des milliers de personnes et il se multiplie à une vitesse qu’il est très difficile d’enrayer.

L’Inde est le plus grand producteur mondial de vaccins mais n’a jusqu’à présent administré 2 doses qu’à 2 % de sa population composée de 1,3 milliard d’habitants. Cela va prendre des mois, si ce n’est des années, pour atteindre un taux de 70 à 80 % de la population immunisée, selon Soumya Swaminathan.

Dans un avenir proche, il faudra compter sur les mesures sociales et sanitaires déjà testées et éprouvées pour juguler l’épidémie, a-t-elle prévenu, ajoutant l’ampleur de l’épidémie en Inde augmente le risque d’apparition de nouveaux variants encore plus dangereux.

La scientifique souligne : Plus le virus se réplique, se diffuse et se transmet, plus le risque de mutations et d’adaptation augmente.

Soumya Swaminathan a insisté : Les variants qui accumulent un grand nombre de mutations peuvent finalement devenir résistants aux vaccins dont nous disposons actuellement. Ce sera un problème pour le monde entier.

Cela fait évidemment froid dans le dos. L’Inde est confronté à une crise sanitaire sans précédent et atteint actuellement jusqu’à 4.000 morts et plus de 400.000 contaminations par jour. Le Président Modi avait eu tort de penser que la Covid-19 était derrière lui lorsqu’il a tout rouvert dans son pays. Le prix à payer est très lourd. Sa responsabilité est énorme. L’Inde a fait appel à l’aide de la communauté internationale.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!