Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

« Sécurité globale » l’article 24 dynamite tout le projet de loi

« Sécurité globale » l’article 24 dynamite tout le projet de loi
« Sécurité globale » l’article 24 dynamite tout le projet de loi – Photo : THOMAS COEX / AFP

La loi dite « sécurité globale » soulève, par son article 24, une levée de boucliers par des millions de citoyens français qui voient là un nouvel affront, un nouvel assaut contre les libertés individuelles. La manifestation organisée, ce samedi 28 novembre, dans toute la France (autorisée à Paris suite à une décision du Tribunal administratif) contre ce projet de loi a été le théâtre de nouvelles violences. De violents heurts on effet opposé des manifestants aux forces de l’ordre. De ce côté là, rien de nouveau sous le soleil de la Bastille.

Nous sommes en pleine pandémie, dans un semi-confinement, à la recherche d’un déconfinement. Les gens sont à bout, stressés, usés physiquement et psychologiquement, vivant avec la peur au ventre d’attraper le virus Covid-19 qu’ils redoutent pour eux-mêmes mais aussi pour leurs proches. A cette crise morale s’ajoute une crise économique. A l’angoisse suscitée par le coronavirus se greffe une grande anxiété, celle de ne plus voir le bout du tunnel. Et cela engendre le désespoir, l’abattement, signe d’une réelle désolation. Le futur s’assombrit à mesure que le virus avance.

A tous ces malheurs tombés du ciel, tous ces maux venus de nulle part, et comme si tout cela ne suffisait pas, l’exécutif, au lieu de travailler sur le prochain déconfinement et le problème imminent de la vaccination à venir, n’a rien trouvé d’autre que de lancer à la figure du peuple, épris de liberté, sa loi dite « sécurité globale ». S’il voulait saper définitivement toute lueur d’espoir dans ce pays, il ne s’y prendrait pas mieux.

La République En Marche (LREM) a balayé d’un revers de main le monde binaire : celui de la droite et de la gauche, laissant ainsi place aux extrêmes. C’est déjà en soi un véritable danger pour la République. Mais attention ; une mise en garde : si la droite s’est écroulée et la gauche effondrée, l’idéologie de droite et celle de gauche sont solidement ancrées et toujours présentes dans les débats d’idées. Ces deux idéologies, matrices fondatrices de la France post-révolution, ne sont pas mortes. Le débat d’idées doit revenir à la table des discussions dans ce pays, au risque qu’il s’exporte dans la rue.  

Touhai

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
recep ivedik izle
recep ivedik izle
4 mois il y a

You made some decent points there. I did a search on the topic and found most persons will go along with with your site. Cheslie Ian Blight

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!