INFOSPLUS – Actulalité – Politique – Littérature – Sport – Algérie
INFOSPLUS – Actulalité – Politique – Littérature – Sport – Algérie

Médias en hébreu : des bactéries résistantes attaquent les soldats blessés lors des combats à Gaza

Médias en hébreu : des bactéries résistantes attaquent les soldats blessés lors des combats à Gaza

Médias en hébreu : des bactéries résistantes attaquent les soldats blessés lors des combats à Gaza

Nazareth – Quds Press


Les rapports en hébreu ont révélé une double souffrance pour les personnes blessées par les soldats de l’occupation par les obus et les balles de la résistance palestinienne à Gaza, atteignant le point de leur mort dans les hôpitaux de l’occupation à la suite de l’attaque de leurs blessures par des germes bactériens et fongiques résistants aux traitements et aux antibiotiques.

   Le site Internet hébreu Ynet, affilié au journal Yedioth Ahronoth, a cité des sources médicales israéliennes : Le sol de Gaza regorge de bactéries, de champignons et de moisissures que l’on trouve rarement en Israël, mais qui ont été observés dans le passé chez des enfants transférés de la Bande de Gaza pour un traitement dans les hôpitaux israéliens. On le découvre maintenant chez des soldats blessés lors des combats dans la bande de Gaza et retournés pour être soignés dans les hôpitaux israéliens.

Il a ajouté : « La Société des maladies infectieuses en Israël est perturbée par la quantité de bactéries résistantes et d’infections trouvées parmi les soldats infectés dans la bande de Gaza. »

Le site Internet cite le professeur Galia Rahaf, chef du Syndicat des médecins spécialistes des maladies infectieuses, qui a déclaré : « Nous avons reçu des données de tous les hôpitaux israéliens qui ont soigné les soldats blessés lors des combats à Gaza, indiquant qu’ils étaient porteurs de différents types de bactéries résistantes et des contaminants fongiques résistants aux antibiotiques, qui ont principalement infecté les soldats blessés aux extrémités », soulignant que « de tels types de bactéries infectaient les gens pendant leur séjour à l’hôpital, et pas avant ».

Il a poursuivi en disant: « Nous avons remarqué cela chez les soldats qui revenaient tout juste du champ de bataille, où le contact avec le sol et la boue entraîne une exposition à de nombreux types de bactéries résistantes, ainsi qu’à des cas de moisissures ».

Il a ajouté que ce phénomène est « similaire à celui qui a frappé les soldats américains pendant la guerre du Golfe après leur retour avec de nombreux types de contaminants fongiques tenaces, tels que la bactérie résistante Klebsiella, la bactérie E. coli résistante et des infections fongiques telles que Aspergillus et autres ».

Il a ajouté : « Nous n’avons jamais vu de tels cas auparavant au cours des guerres passées », ce qui se reflète dans la durée du traitement des soldats blessés et dans la nécessité d’une intervention chirurgicale parfois pour enlever la couche de tissu infecté. »

Le site Internet dit : Les propos de Rahaf sont cohérents avec les avertissements de l’Organisation mondiale de la santé concernant la crainte d’une propagation d’épidémies dans la bande de Gaza en raison des dommages causés aux infrastructures d’égouts. Les soldats de l’armée israélienne peuvent courir un risque d’infection en raison de leur présence constante dans une zone dangereuse, et les experts en matière d’infection soulignent un autre facteur : les dons de nourriture qui sont livrés aux soldats sans surveiller leur état de santé pendant la cuisson et le transport.

Pour le soixante-treizième jour consécutif, l’occupation israélienne, avec le soutien américain et européen, poursuit son agression contre la bande de Gaza, tandis que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et les maisons des civils palestiniens, les détruisant. au-dessus des têtes de leurs habitants et empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant, ce qui a entraîné un bilan de 18 800 martyrs, en plus de… 51 000 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, un nombre massif de destruction des infrastructures et catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources palestiniennes et onusiennes.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72140
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter