Deux organisations juridiques : L’occupation arrête 142 femmes palestiniennes de Gaza, dont des nourrissons

Gaza : Deux organisations juridiques : L'occupation arrête 142 femmes palestiniennes de Gaza, dont des nourrissons

Deux organisations juridiques : L’occupation arrête 142 femmes palestiniennes de Gaza, dont des nourrissons

La Commission des Affaires des Prisonniers et le Club des Prisonniers Palestiniens ont confirmé dimanche que les autorités d’occupation israéliennes détenaient 142 femmes palestiniennes, dont des nourrissons et des femmes âgées, de la bande de Gaza.

Les deux institutions ont déclaré, dans un communiqué publié, dont notre CPI a reçu une copie, que les autorités d’occupation « détiennent dans leurs prisons 142 femmes et filles de Gaza, y compris des nourrissons et des femmes âgées, qui ont été arrêtées lors de l’invasion terrestre contrela bande de Gaza. »

Le communiqué indique que « les prisonnières sont détenues dans plusieurs prisons, notamment les prisons de Damon et Hasharon ».

Crimes horribles contre les détenus de Gaza

Dans un précédent communiqué publié par les deux institutions, elles ont déclaré : « L’occupation israélienne commet des crimes horribles et atroces contre les détenus de Gaza, en plus de son refus de révéler leur sort, en termes de nombre, de lieux de détention, et l’état de santé.

Le communiqué exprime « le niveau de craintes quant au sort des prisonniers à la lumière des images et des témoignages choquants et horribles émanant de citoyens récemment arrêtés à Gaza, qu’elles n’excluent pas que l’occupation procède à des exécutions sur le terrain contre les détenus Gazaouis. »

Il convient de noter que les autorités d’occupation israéliennes n’ont pas encore publié aucune déclaration concernant ce qui était inclus dans le communiqué conjoint de la Commission des Affaires des Prisonniers et du Club des Prisonniers.

Fin novembre dernier, l’administration pénitentiaire d’occupation israélienne a annoncé la détention de 260 palestiniens originaires de Gaza, qu’elle qualifiait de « combattants illégaux ».

source :
https://french.palinfo.com/72070
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter