INFOSPLUS Politique Littérature Inspiration Bien-être

Israël est dos au mur et son cabinet de guerre est déchiré par les divisions internes

Israël est dos au mur et son cabinet de guerre est déchiré par les divisions internes

Israël est dos au mur

Israël est dos au mur et Tsahal est une armée tout juste capable de bombarder des populations civiles et sans défense. Sa lâcheté, sa barbarie et son inhumanité font désormais le tour du monde.

Israël déclarait, hier, s’orienter vers une décision d’envahir le Liban. Aujourd’hui le Hezbollah a tiré des roquettes sur sa base, tuant et blessant des dizaines de soldats. Une des frappes les plus dures depuis le début de la guerre.

Le chef du Hezbollah, Nasrallah a déclaré sans hésitation : « Si vous voulez la guerre, allons-y. »

Le Hezbollah a pris conscience de la faiblesse de l’armée sioniste.

L’armée sioniste, après 7 mois, n’a pratiquement pas obtenu de succès significatif contre le Hamas pourtant mal armé. Cela a détruit son aura et sa capacité à dissuader. 

Pire encore pour l’entité, le Hamas tient bon malgré les massacres de civils. Personne n’avait espéré une telle résistance de la part des palestiniens. Elle dépasse tous les pronostics.

Le Hamas a réussi à paralyser l’armée israélienne dans le bourbier de Gaza. Un véritable piège. Une invasion du Liban serait bien plus meurtrière que celle de Gaza, pour toutes les parties.

Le Hezbollah dispose d’une armée militaire expérimentée de plus de 100 000 hommes très bien armés.

Mais surtout elle possède des routes d’approvisionnement à travers la Syrie qui serviront également à se renforcer avec des hommes en provenance du Yémen ou d’Irak. Cela lui permettra de s’engager sur un conflit de longue durée sans aucune crainte pour son approvisionnement en armes et en combattants motivés.

Une invasion du Liban sera cataclysmique pour Israël, c’est pourquoi personne ne pense qu’il y a des chances que cela arrive. Plus que jamais Israël est dos au mur.

Maintenant Israël n’a plus trop de choix. Ou subir des humiliations quotidiennes comme celle d’aujourd’hui car elle ne pourra pas y répondre sans déclencher une grande guerre. Et jusqu’à présent, l’entité ne fait que subir.

Ou alors accepter un cessez-le-feu avec le Hamas pour stopper l’escalade avec le Hezbollah.

Et il reste peu de temps pour décider. Maintenant c’est Israël qui est dos au mur.

Scènes du lancement du missile balistique « Palestine » – de fabrication artisanale – lors de sa première opération sur une cible militaire israélienne à Umm al-Rashrash en Palestine occupée le 03-06-2024.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter