La France d’Emmanuel Macron est celle de Charlie Hebdo, de l’ultra violence, de l’insécurité au quotidien

La France d’Emmanuel Macron est celle de Charlie Hebdo, de l’ultra violence, de l’insécurité au quotidien
Un troisième immeuble a été détruit mercredi à Gaza. Photo Qusay DAWUD/AFP

La France d’Emmanuel Macron est celle de l’ultra violence, de l’insécurité au quotidien, où même les forces de l’ordre ne sont plus en sécurité au point qu’elles seraient prêtes, disent-elles, à rallier des militaires rebelles pour «remettre de l’ordre» dans le pays. Les Gilets jaunes sont les témoins vivants de cette hyper violence dont la France ne guérit plus.

La France d’Emmanuel Macron est celle de Charlie hebdo, celle qui met mal à l’aise les Français vivant à l’étranger. C’est la France de l’insulte, de l’offense, de l’indignité, de l’outrage, d’une violence inouïe à l’égard des Croyants (tous cultes confondus). Tout cela au nom d’une liberté d’expression excessive et prise en otage par des fanatiques d’une liberté aveugle.

A la mort de Michel Fourniret, tueur en série démonique et satanique, le magazine Charlie Hebdo, défendu par Manuel Valls et Emmanuel Macron, a titré :

Image
La dernière honte de Charlie Hebdo

La France d’Emmanuel Macron n’est plus cette France qui a toujours eu une position mesurée, équilibrée dans le conflit Israélo-Palestinien. C’est la France du parti pris, celle d’une prise de position claire pour Benjamin Netanyahu — criminel de guerre évacué lâchement dès l’alarme annonçant des roquettes — et contre les Palestiniens tués pour lesquels il n’a pas un mot.  Emmanuel Macron a commis une irréparable faute morale. Il s’inquiète de la sécurité d’Israël et des Israéliens, oubliant ces enfants assassinés par l’armée d’occupation israélienne (et non les Juifs) dans la bande de Gaza. Rendez-vous en 2022, monsieur le Président, nous saurons nous en souvenir.  

Le chef de l’Etat, qui s’est entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a « fermement condamné les tirs revendiqués par le Hamas et d’autres groupes terroristes » qui mettent « en grave danger la population de Tel Aviv » et nuisent « à la sécurité de l’État d’Israël », a indiqué l’Elysée dans un communiqué. Tout est dit sur le parti pris.

La France d’Emmanuel Macron est celle d’Aurore Bergé, féministe extrémiste, qui compare le mouvement de résistance (Hamas) à un groupe terroriste islamiste. Une politique débutante qui ignore que les Résistants Français étaient également accusés de terroristes par les Nazis parce qu’ils s’opposaient, et ô combien valeureusement, au national-socialisme (le nazisme). Cette ignorante ne sait même plus à qui elle doit sa liberté de raconter aujourd’hui des contrevérités et des désinformations éhontées. Sait-elle également l’importance des groupes militaires indigénistes (Algériens issus de l’Empire colonial) envoyés en première ligne, dès le 10 mai 1940 ?

Connaissez-vous aussi Mme Bergé, dans votre haine de l’islam et des Musulmans, l’histoire du sionisme, idéologie politique nationaliste, impérialiste et colonialiste ? Il est facile de crier partout « terrorisme islamiste! » à tout-va. Mais encore faudrait-il évoquer le terrorisme des sionistes lorsque ceux-ci lancent des offensives sur Gaza avec des moyens militaires disproportionnés (2014), provoquant la mort, dans 90 % des cas, de victimes civiles (enfants, femmes et vieillards). Bombardant au passage des hôpitaux, des écoles, des ONG, etc. Vous en pensez quoi ? Benjamin Netanyahu a été assigné en justice pour crimes de guerre à ce sujte.

Le deux poids deux mesures des Occidentaux devient insupportable. Comment accepter que les Occidentaux se taisent lorsque Israël massacre des civils (1200 victimes en 2014), et s’offusquent lorsque des roquettes tombent sur Israël, notamment à Tel-Aviv en 2021 ? Oui, toute victime civile est intolérable ! Mais pourquoi accorder plus d’attention aux victimes civiles israéliennes ?

Pourquoi les Occidentaux n’ont pas réagi lorsque le prosioniste Donald Trump a déclaré unilatéralement Jérusalem capitale d’Israël, alors que Jérusalem-Est, annexé illégalement en 1980 par Israël, est la capitale revendiquée par les Palestiniens ?

Pourquoi les Occidentaux ne réagissent-ils pas lorsque des policiers israéliens armés jusqu’aux dents pénètrent dans un lieu saint musulman (mosquée Al-Aqsa) pendant le mois sacré de ramadan, et frappent, violentent, martyrisent des fidèles en prière ?

Décidément, cette France d’Emmanuel Macron n’est pas la mienne. Je ne voterai pas pour elle en 2022. Car la France que j’aime est celle qui reste neutre dans ce conflit, appelle à la paix, œuvre à des solutions et dénonce toute injustice d’où qu’elle provienne.

Il n’y aura jamais de paix au Proche-Orient sans justice.

Des colons, protégés par les forces d’occupation israéliennes, ont attaqué des citoyens dans la ville de Silwan, au sud de la mosquée Sainte-Al-Aqsa à Jérusalem occupée, jetant des pierres sur des maisons, et brûlant un certain nombre de voitures.
Des colons, protégés par les forces d’occupation israéliennes, ont attaqué des citoyens dans la ville de Silwan, au sud de la mosquée Sainte-Al-Aqsa à Jérusalem occupée, jetant des pierres sur des maisons, et brûlant un certain nombre de voitures.
En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/62065
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!