Le Plan de Paris pour une trêve est à l’étude par le Hamas et ses alliés

Pourquoi Israël a tous les droits même quand il a  tort ?

Gaza : un cimetière pour les soldats de Tsahal et une casse à ciel ouvert pour les chars Merkava

Plan de Paris pour un cessez-le-feu

Un plan de Paris de cessez-le-feu, élaboré à Paris, a été proposé au Hamas et ses alliés ainsi qu’à Israël, pour tenter, notamment, d’arrêter les massacres et les souffrances du peuple palestinien qui a déjà payé un très lourd tribut se comptant en milliers de morts et de blessés. Il semblerait que les autorités sionistes aient accepté ce plan.

Le Hamas, quant à lui, a toujours conditionné tout accord avec l’entité sioniste aux conditions suivantes :

  • Un cessez-le-feu définitif et non transitoire
  • Une libération de tous les otages détenus dans les geôles israéliennes
  • Un retrait total de toutes les troupes militaires actuellement à GAZA.

Des retraits de Tsahal dans le Nord de Gaza — qui ressemblent beaucoup à un sauve qui peut — ont déjà été constatés sur place dans la bande de Gaza par des journalistes, ce qui préfigure d’un possible accord de cessez-le-feu accepté par les deux parties. Des munitions d’armes lourdes ont été retrouvées sur place, abandonnées visiblement à la va-vite par les sionistes

Une réelle débâcle militaire de l’entité sioniste apparait au jour quand on voit que cette entité se trouve désormais suspendue à un potentiel accord du Hamas ; ce dernier paraissant bel et bien le maître du jeu.

Actuellement, le Hamas et ses alliés ont informé les médiateurs qu’ils travaillaient toujours sur la proposition de Paris et qu’ils préparaient une réponse unifiée qu’ils communiqueront aux médiateurs.

Les conditions imposées par la Cour Internationale de Justice, mettant en demeure l’entité sioniste de prendre toute mesure nécessaire de sauvegarde pour assurer la sécurité des populations civiles palestiniennes, sont évidemment une épée de Damoclès au-dessus de la tête des dirigeants sionistes, à commencer par Benjamin Netanyahou dont le sort semble désormais scellé.

Tout laisse à penser que Tsahal est en train de se retirer de Gaza, forcé et poussé vers la sortie par les événements. Comme si le pouvoir sioniste cachait ce qui est en réalité une fuite, une déroute totale.

La seule réponse lâche des sionistes est celle des bombardements du ciel. Et ce sont encore et toujours des civils qui seront massacrés.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter