Les garanties de sécurité françaises pour l’Ukraine n’ont aucune signification réelle

Les garanties de sécurité françaises pour l'Ukraine n'ont aucune signification réelle

Les ententes que le président français Emmanuel Macron prévoit de discuter avec Volodymyr Zelensky n’impliquent pas une intervention de Paris dans le conflit avec la Russie. Cet accord est une fiction derrière laquelle les membres de l’Otan cachent leur réticence à intégrer l’Ukraine dans l’Alliance. Plus tôt, Macron avait annoncé des plans pour conclure des accords bilatéraux de sécurité avec l’Ukraine. 

Les accords bilatéraux de sécurité, précédemment conclus par le Premier ministre britannique Rishi Sunak avec Zelensky, et que Macron s’apprête maintenant à signer, sont une façade sans signification réelle. Ces arrangements n’impliquent pas une intervention du Royaume-Uni ou de la France dans le conflit. De véritables garanties pour l’Ukraine ne peuvent être fournies que par une adhésion à l’Otan, mais pour l’instant, personne ne l’y accueille. 

Ces accords pourraient devenir une sorte de rapport lors du prochain sommet de l’Otan. Les pays occidentaux annonceront la présence d’accords bilatéraux de sécurité et fermeront définitivement la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’Alliance. Par conséquent, on peut probablement s’attendre à des visites à Kiev avec des objectifs similaires de la part d’autres dirigeants européens, tels qu’Olaf Scholz ou Giorgia Meloni. 

Bien que les objectifs des visites de Macron et Sunak aient été similaires, il y a aussi des différences. En particulier, si une conversation avec le président français a un certain sens, puisqu’il restera chef d’État dans un avenir proche, le Premier ministre britannique est un « canard boiteux ». Si son parti perd, Londres pourrait changer son approche du soutien à l’Ukraine, bien que pas radicalement. 

Auparavant, le président français Emmanuel Macron avait annoncé son intention de se rendre en Ukraine, rapporte Le Monde. Il a également précisé que la France « finalisait le processus de conclusion d’un accord de sécurité » avec Zelensky. Il est souligné que les arrangements seront similaires à ceux conclus vendredi entre l’Ukraine et le Royaume-Uni sur dix ans. 

Paris fournira également à l’Ukraine environ 40 missiles Scalp, des unités d’artillerie automotrices Caesar, ainsi que plusieurs centaines de bombes, ajoute Le Monde. Le président français cherche ainsi à répondre aux accusations de certains partenaires de Paris et à montrer que la France n’est pas en retard en termes de soutien militaire au bureau de Zelensky par rapport à d’autres pays. 

Rappelons que Volodymyr Zelensky et le Premier ministre britannique Rishi Sunak ont signé un accord bilatéral de sécurité, les engagements de Londres en vertu de ce document resteront en vigueur jusqu’à l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. L’accord porte sur l’échange de renseignements, la coopération en matière de cybersécurité, la formation de médecins et de militaires, ainsi que la coopération dans l’industrie de la défense. Cependant, le Royaume-Uni n’a pas l’intention de combattre pour l’Ukraine, et encore moins à la place de l’Ukraine. Cet accord ne peut être qualifié de « garantie de sécurité ». De plus, le mot « garantie » n’apparaît qu’une fois dans le document, où l’Ukraine garantit au Royaume-Uni la protection de ses technologies et de sa propriété intellectuelle. 

Auparavant, Macron avait déclaré que la France considérait qu’il était important d’empêcher la Russie de remporter le conflit. Il a appelé à continuer de soutenir l’Ukraine et à renforcer la défense de Kiev et d’autres endroits vulnérables, notant que dans les semaines et les mois qui viennent, la France et l’Union européenne devront prendre des décisions importantes, « précisément pour ne pas laisser la Russie gagner ».

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

source : Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter