Ukraine, Vladimir Poutine et guerre sainte

Vladimir Poutine en guerre sainte en Ukraine

Vladimir Poutine et guerre sainte en Ukraine

Le comportement du Président Vladimir Poutine fait singulièrement penser à celui des populations des banlieues issues de l’immigration. Ces dernières sont victimes de rejet, d’exclusion, de discrimination criante. D’ailleurs, n’a-t-on pas vu des scènes en Ukraine ou les Noirs et les Arabes étaient mis de côté, permettant ainsi à la population blanche ukrainienne de quitter en priorité les zones de guerre ? Un racisme inqualifiable qui rappelle ce que vivent parfois les populations françaises en périphérie des grandes villes.

La Russie, depuis la disparition de l’URSS, a fait l’objet d’humiliation, de rejet, d’abaissement de la part des pays occidentaux. Vladimir Poutine a très mal vécu cela et en a gardé de profonds traumatismes. Les promesses verbales selon lesquelles l’OTAN ne chercherait jamais à fédérer en son sein les pays issus de l’ancien bloc de l’est n’ont pas été honorées. L’Ukraine s’est rapprochée de l’Occident, souhaitant adhérer à l’Union Européenne au plus vite. Ce voisin ukrainien s’est montré, aux yeux des Russes, tel un ennemi, un traître dont il fallait reprendre le contrôle. Résultat, le 24 février 2022, à la surprise générale, Poutine a donné l’ordre d’attaquer l’Ukraine.

En France, le polémiste Éric zemmour reprend à son compte le « Grand Remplacement ». Une théorie raciste et xénophobe dont le but est de faire croire à une hégémonie des populations musulmanes conduisant, purement et simplement, à remplacer les populations de souches chrétiennes. Tous les sociologues et démographes sérieux considèrent cette thèse comme une aberration. Derrière cette doctrine cynique, Éric Zemmour ne vise en réalité que les Français d’origine algérienne. Pour comprendre cela, il suffit de s’intéresser à l’histoire intrinsèque et au parcours du journaliste polémiste.

Il n’y aura pas de choc de civilisation entre Occident et pays arabo-musulmans

Il y aurait donc, selon des penseurs racistes, nationalistes et extrémistes, une probable guerre de civilisation, ce que d’aucuns qualifient de « choc de civilisation ». Cette guerre opposerait le camp du bien, celui du christianisme, au camp du Mal, celui de l’islam. A ce sujet, je recommande aux lecteurs de s’intéresser à l’histoire, notamment à celle des Croisades. Ils trouveront les réponses à leurs questions et aux mensonges répandus par les extrémistes résurgents en France.

Quel lien entre l’Ukraine, la Russie, et les banlieues françaises défavorisées ? Très simple : il n’y aura pas de choc de civilisation opposant l’Occident et les pays arabo-musulmans (l’islam), pas plus qu’il n’y aura de guerre civile en France. Ces allégations sont des prétextes à des personnalités politiques racistes et opportunistes pour parvenir au pouvoir. Pourtant, en répandant des peurs irrationnelles, ces scélérats parviennent à recueillir des millions de voix en jouant avec l’avenir de leur pays. Une telle irresponsabilité dépasse tout entendement. Quand on aime son pays on ne cherche pas à diviser ses concitoyens, au contraire on les rassemble, on les unit derrière ce qui fait sa force : ses valeurs républicaines. Ces prophètes de malheur ne sont que de dangereux manipulateurs.

La civilisation occidentale se restructure autour de valeurs qui s’éloignent de plus en plus des racines religieuses fondamentales. C’est un éternel débat, mais qu’on le veuille ou non, la religion a toujours joué un rôle primordial et central dans les civilisations humaines. Les virages sociétaux, que l’on soit pour ou contre, qui sont le « mariage pour tous », les « LGBT », les « GPA et PMA » etc. cristallisent et divisent la société. Les catholiques conservateurs, par exemple, se demandent où va la société. Mais ce ne sont pas ces catholiques de France qui se soulèveront, ils sont devenus des croyants non pratiquants obnubilés par le monde matérialiste. Ce sont les Eglises orthodoxes qui entreront en conflit avec l’Occident « impie ». Des déchirures au sein même du Continent européen vont naître. La guerre en Ukraine est un échantillon de ce qui risque d’arriver dans les années à venir.

Quand Madame Marine Le Pen dit je ne m’occuperai pas des affaires sociétales, il y a en France beaucoup plus urgent, je pense qu’elle a entièrement raison. Si aujourd’hui, l’ancien Président François Hollande devait présenter un autre projet tel « le mariage pour tous » je pense qu’il y réfléchirait à trois fois avant de s’engager. Ce projet de loi, porté par par Madame Taubira et finalement adopté, a profondément marqué et divisé la société française.

Les partisans d’Éric Zemmour commettent une erreur fondamentale : islam et christianisme, dont en premier lieu les Eglises orthodoxes, sont très proches sur les questions de l’avenir de l’homme en tant que Croyant dans des civilisations de plus en plus vides et dépourvues de spiritualité. Ce sont ces sujets dont il faudrait débattre. Le « Grand Remplacement » n’est qu’un leurre politique.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x