Rapporteuse de l’ONU : Il n’existe aucun argument moral justifiant la poursuite de la vente d’armes à Israël

Rapporteuse de l’ONU : Il n’existe aucun argument moral justifiant la poursuite de la vente d’armes à Israël

New York – CPI

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Mary Lawlor, a annoncé qu’il n’existe aucun argument moral pouvant justifier la poursuite de la vente d’armes à l’occupation sioniste (Israël) par des États qui respectent le principe de l’universalité des droits de l’homme.

Le responsable de l’ONU (rapporteuse) a expliqué que fournir des armes à l’entité usurpatrice sioniste et l’aider à tuer davantage de civils palestiniens, est considéré comme une guerre contre les droits de l’homme, et que rien ne justifie la poursuite des ventes d’armes à ce pays.

Lawlor a souligné que l’occupation néonazie sioniste a prouvé au fil du temps qu’elle utilisait de telles armes contre les Palestiniens sans discernement, soulignant que toute affirmation de sa part en matière de légitime défense serait vaine.

Lawlor a évoqué les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes et les travailleurs de la santé qui ont été tués lors de l’agression brutale contre la bande de Gaza, soulignant qu’il s’agit d’une guerre contre les femmes et les enfants, qui constituent environ 72 % des victimes de la guerre actuelle.

Le responsable de l’ONU a également confirmé qu’il s’agit également d’une guerre contre les travailleurs humanitaires, faisant référence à la mort de 162 employés de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Lawlor n’a pas manqué de mentionner les victimes des journalistes palestiniens, puisqu’elle a déclaré que plus de 122 journalistes et professionnels des médias ont été tués dans la bande de Gaza aux mains de l’occupation sioniste.

Le responsable de l’ONU a expliqué que l’organisme international des droits de l’homme souffre sous le poids de l’hypocrisie des pays qui ont exprimé leur soutien à un système fondé sur des règles, mais qui continuent en même temps à fournir à l’entité usurpatrice sioniste des armes qui tuent davantage de civils palestiniens, soulignant qu’il s’agit avant tout d’une guerre contre les droits de l’homme.

Source PalInfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter