Une nouvelle agression américano-britannique contre le Yémen

Une nouvelle agression américano-britannique contre le Yémen

Sanaa – CPI

Les forces américaines et britanniques ont mené, mardi à l’aube, une nouvelle agression qualifiée de la plus violente et la plus répandue sur les sites yéménites.

Le porte-parole des forces yéménites a déclaré : « Les avions d’agression américano-britanniques ont lancé 18 frappes aériennes, au cours des dernières heures, réparties comme suit : 12 raids sur Sanaa et son gouvernorat, trois raids sur le gouvernorat de Hodeida, deux raids sur le gouvernorat de Taiz, et un raid sur le gouvernorat d’Al-Bayda.

Il a souligné que ces attaques ne resteraient pas sans réponse ni impunies.

Dans une déclaration conjointe des États-Unis, de la Grande-Bretagne et d’autres pays, la soi-disant « Coalition des Gardiens de la prospérité » a approuvé la conduite de frappes contre 8 sites au Yémen.

Un responsable américain a déclaré à Al Jazeera que les frappes étaient généralisées et multilatérales, soulignant qu’elles avaient été lancées par les forces américaines et britanniques avec le soutien non opérationnel d’autres pays.

Ce responsable a expliqué que les frappes visaient des plates-formes de missiles, des drones et des magasins d’armes.

L’agence yéménite « Saba Net » a rapporté dans un communiqué urgent que « l’agression américano-britannique lance des raids sur la capitale, Sanaa et sur un certain nombre de gouvernorats ».

De son côté, la chaîne de télévision Al-Massirah, affiliée aux Houthis, a déclaré que des avions américains et britanniques avaient ciblé « 4 raids sur la base aérienne d’Al-Dailami, au nord de la capitale ».

Un responsable militaire du groupe Ansar Allah a déclaré : « Les raids de ce soir pourraient être les plus violents sur Sanaa depuis « l’agression contre notre pays ».

Pour sa part, le secrétaire britannique à la Défense, Grant Shapps, a déclaré que ces frappes « porteront un nouveau coup à leurs stocks limités et à leur capacité à menacer le commerce mondial », a-t-il affirmé.

Il a ajouté que les avions ont utilisé des bombes à guidage de précision Paveway 4 pour toucher plusieurs cibles sur deux sites militaires près de l’aéroport de Sanaa.

Plus tôt lundi, les forces armées yéménites dirigées par le groupe Ansar Allah ont annoncé avoir ciblé avec des missiles navals un cargo militaire américain dans le golfe d’Aden.

Une déclaration télévisée du porte-parole militaire des forces yéménites, Yahya Saree, a déclaré : « Dans le cadre de la victoire contre l’oppression du peuple palestinien et dans le cadre de la réponse à l’agression américano-britannique contre notre pays, les forces navales (du groupe) a mené une opération militaire visant un cargo américain de type « Ocean Gas » dans le golfe d’Aden, avec des missiles navals appropriés.

Il a ajouté que la réponse aux attaques américaines et britanniques (contre le Yémen) allait inévitablement arriver et que toute nouvelle attaque ne resterait pas sans réponse et sans punition.

Cependant, le commandement central des forces navales américaines a affirmé dans un communiqué avoir continué à communiquer avec le navire « Ocean Gas », tout au long de son transit en toute sécurité.

Depuis le 9 janvier, les tensions se sont intensifiées en mer Rouge lorsqu’Ansar Allah a directement pris pour cible un navire américain, après avoir pris pour cible des cargos transportant des marchandises à destination et en provenance de l’occupation « Israël ».

Depuis la mi-novembre, les forces yéménites ont lancé de nombreux missiles et missiles contre des navires liés à l’occupation « Israël ». Ils soulignent que cela s’inscrit en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza assiégée, soumise au génocide nazi-sioniste, depuis le 7 octobre dernier.

source : Palinfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter