« Axios » : les tensions et les désaccords entre Biden et Netanyahu se sont aggravés

"Axios" : les tensions et les désaccords entre Biden et Netanyahu se sont aggravés

Le site d’information américain Axios a rapporté que le président américain Joe Biden a eu une conversation téléphonique « difficile » le week-end dernier avec le Premier ministre israélien d’occupation Benjamin Netanyahu au sujet de la décision d’Israël de retenir une partie des recettes fiscales qu’il collecte pour l’Autorité palestinienne.

Le site Internet cite un responsable américain qui a décrit l’appel de samedi entre les deux parties comme « l’une des conversations les plus difficiles et les plus frustrantes que Biden ait eues avec Netanyahu depuis le début de l’agression contre Gaza », qu’il considère comme « une indication de l’aggravation des tensions entre les deux parties ».

Les recettes fiscales collectées par l’État occupant pour l’Autorité palestinienne dans le cadre de l’accord entre les deux parties constituent une source de revenus majeure pour l’Autorité, qui souffre d’une grave crise financière.

Le ministre israélien des Finances d’extrême droite, Bezalel Smotrich, a décidé en octobre de suspendre le transfert de toutes les recettes fiscales après l’opération lancée le 7 octobre par les Brigades Al-Qassam (la branche militaire du mouvement Hamas). Cependant, le gouvernement d’occupation a déclaré qu’il transférerait tous les fonds, à l’exclusion de ceux qui, selon lui, « iraient à Gaza, qui est sous l’administration du Hamas ».

Ces dernières semaines, l’administration Biden a exercé une pression constante sur le gouvernement israélien pour qu’il débloque les recettes fiscales palestiniennes qu’il retient, craignant que l’effondrement économique de l’Autorité palestinienne n’entraîne une escalade de la violence en Cisjordanie occupée suite à l’incapacité de l’administration palestinienne à payer les salaires de ses forces de sécurité.

Deux responsables israéliens et américains ont déclaré à Axios que l’appel téléphonique qui a eu lieu samedi entre Biden et Netanyahu, qui a duré 45 minutes, était axé sur « la prochaine phase de l’opération terrestre israélienne ».

Les deux responsables ont ajouté qu’à la fin de l’appel, « Biden a exprimé ses inquiétudes quant à la retenue des recettes fiscales palestiniennes et a demandé à Netanyahu d’accepter une proposition que le Premier ministre israélien lui-même avait avancée il y a plusieurs semaines concernant le transfert des recettes fiscales retenues vers la Norvège pour les garder en lieu sûr, jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé qui dissipe les craintes israéliennes quant à la possibilité que des fonds parviennent au Hamas.

L’Autorité palestinienne a déjà accepté cette proposition, mais le responsable américain et la source proche de la conversation téléphonique ont déclaré à Axios que Netanyahu « avait renoncé à sa position », a déclaré qu’il ne croyait plus que c’était une bonne idée et a déclaré à Biden qu’il ne fait pas confiance aux Norvégiens et a déclaré que l’Autorité palestinienne « doit accepter un transfert partiel de fonds ».

Le responsable et la source ont ajouté que Biden s’était opposé à cette proposition et a déclaré que les États-Unis faisaient confiance à la proposition norvégienne et que cela « devrait suffire pour qu’Israël lui fasse également confiance ».

Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre a exhorté lundi Israël à débloquer tous les transferts de fonds fiscaux qu’il retient de l’Autorité palestinienne.

« Axios » a cité des responsables américains et israéliens disant : « Biden a dit à Netanyahu qu’il devait affronter les partisans de la ligne dure de sa coalition gouvernementale sur cette question, de la même manière que Biden fait concernant la pression politique exercée sur lui par le Congrès concernant la guerre à Gaza ». « 

Après quelques minutes de discussion, Biden a déclaré à Netanyahu qu’il espérait résoudre le problème, ajoutant que « la conversation est terminée », alors qu’il mettait fin à l’appel, selon ce que le responsable américain et la source proche de l’appel ont déclaré à Axios.

Un responsable américain a déclaré : « On a le sentiment que le président (américain) perd chaque jour son soutien à Netanyahu, et quand Bibi doit lui faire plaisir et prendre des risques politiques, on s’aperçoit qu’il ne veut pas le faire. »

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72258
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter