Anciens responsables israéliens : La victoire sur le Hamas n’est pas possible et la guerre doit être arrêtée.

Anciens responsables israéliens : La victoire sur le Hamas n'est pas possible et la guerre doit être arrêtée.

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert a appelé à mettre fin immédiatement à la guerre à Gaza, affirmant qu’il est impossible d’atteindre les objectifs fixés par le Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à éliminer le Hamas.

Olmert a déclaré dans un article du journal « Haaretz » intitulé « Arrêtez la guerre en échange du retour des « enlevés » vivants » que les prétentions de Netanyahu et de son gouvernement selon lesquelles il est possible d’éliminer le mouvement du Hamas par des opérations militaires ne sont pas réalistes.

Olmert a souligné que Netanyahu lui-même ne croit pas possible d’atteindre cet objectif, indiquant que Netanyahu agit comme un acteur de spectacle et que tout ce qui l’intéresse est d’éviter les conséquences de l’échec à empêcher l’attaque du Hamas le 7 octobre de l’année dernière. Olmert a ajouté que Netanyahu est motivé par des considérations politiques intérieures et qu’il sait qu’il n’y a aucune possibilité de réaliser l’objectif d’éliminer le Hamas, mais depuis le tout début, il n’était pas préoccupé par la guerre à Gaza, mais par sa propre guerre personnelle pour rester au pouvoir.

Olmert a souligné qu’Israël a deux choix sans troisième option : soit accepter un cessez-le-feu et restituer ses prisonniers au Hamas dans le cadre d’un accord d’échange, soit continuer le combat de manière à ce que la guerre se termine sans atteindre l’objectif d’éliminer le Hamas et sans récupérer les prisonniers.

Concernant la victoire sur le Hamas, l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Sécurité intérieure Shlomo Ben-Ami a estimé qu’Israël ne pouvait pas remporter la victoire sur le mouvement du Hamas. Dans une analyse publiée par le journal « Haaretz », Ben-Ami a souligné qu’aucun État disposant de forces armées régulières n’a pu remporter des victoires contre des organisations armées dans des guerres asymétriques depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ben-Ami a considéré que, en raison de la géographie et de la démographie de la bande de Gaza, « tout État moderne, malgré sa puissance militaire et technologique, ne peut pas remporter une victoire sur le Hamas, exactement comme les Américains ont échoué dans leurs guerres au Vietnam et en Afghanistan, et comme les Soviétiques ont échoué en Afghanistan ».

Il a estimé que contrairement aux États-Unis et à l’Union soviétique, qui pouvaient mener des guerres de longue durée, Israël ne peut pas se permettre de mener des guerres prolongées. Il a prédit que, à la fin de la guerre actuelle, le Hamas pourrait réussir à libérer tous les prisonniers palestiniens des prisons de l’occupation. Dans le même contexte, l’écrivain Hillel Shokin a appelé Israël à reconnaître sa défaite face au Hamas. Dans un article publié par le journal « Haaretz », il a écrit : « Nous ne gagnerons pas, même si nous sommes unis. Nous avons perdu la bataille actuelle pour notre droit à une patrie nationale en terre d’Israël le 7 octobre ». Selon Shokin, chaque jour où l’opération terrestre se poursuit dans la bande de Gaza « approfondira la défaite et l’échec » des Israéliens, soulignant qu’Israël sortira de la guerre actuelle dans une situation « pire qu’avant ».

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/72185
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter