Le Yémen a raison de porter secours au peuple palestinien en danger de mort

Le Yémen a raison de porter secours au peuple palestinien en danger de mort

Les opérations conduites par le Yémen en mer rouge contre les bateaux qui se dirigent en direction d’Israël sont, sur un plan moral, tout à fait justifiées. Car rien n’est fait par les prétendues grandes « Nations donneuses de leçons de morale » ; il s’agit ni plus ni moins d’une assistance à peuple en danger de mort.

En effet, nous assistons à un véritable génocide contre le peuple de Palestine, et aucun Etat n’intervient pour arrêter cette extermination sans précédent dans l’histoire. Aussi, le Yémen a raison de voler au-secours d’un peuple frère.

Ce qui se passe à GAZA dépasse tout entendement : on tue, on détruit les habitations et les bâtiments administratifs, on affame, on emprisonne, on viole, on spolie, on dépouille, on prive de soin, on jette les gens à la rue, on bloque l’entrée des aides humanitaires. Les principales victimes sont des bébés, des enfants et des femmes. Les générations futures sont sciemment tuées dans l’œuf de manière volontaire, cynique et abjecte. Une barbarie sans nom. Des scènes absolument terrifiantes et des actes inhumains sont relatés par des témoins sur place.

Il est facile au monde occidental de donner des leçons de droit et de moral au reste de la planète, mais lorsqu’un Etat terroriste comme Israël extermine des femmes et des enfants à Gaza et en Cisjordanie, tout l’Occident se tait et se rend complice d’un génocide.

Ces actes criminels et abjects sont désignés par les Occidentaux comme des actions fondées sur le « droit de se défendre », alors que l’agresseur, en l’occurrence Israël, est un Etat qui colonise des territoires reconnus comme palestiniens par la communauté internationale et, de plus, pratique l’apartheid et le terrorisme d’Etat pour imposer ses volontés, en violation permanente du droit international.

Il est légitime, pour tout peuple colonisé, opprimé et persécuté, de prendre les armes pour se défendre et bouter hors de ses terres tout colonialiste et envahisseur.

L’histoire de la guerre au Proche-Orient débute bien avant 1948, année de la création de l’Etat d’Israël par l’ONU, et les événements du 7 octobre 2023 (opération « Déluge d’al-Aqsa ») sont à remettre dans le contexte historique de cette guerre.

Aujourd’hui, il n’y a plus ce mythe du « petit Poucet Israélien » agressé et menacé de disparition par le méchant « ogre arabe ». Cette fable ne prend plus. C’est même Israël, devenu une caserne militaire avec des armes de destruction massive, qui aujourd’hui représente un danger pour toute la région.

Oui, le Yémen a tout à fait raison de se porter au secours des Palestiniens victimes d’un génocide, puisque les dirigeants mondiaux semblent soumis au régime sioniste.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter