Un rapporteur de l’ONU appelle à imposer des sanctions à l’occupation sioniste pour un cessez-le-feu à Gaza

Un rapporteur de l’ONU appelle à imposer des sanctions à l’occupation sioniste pour un cessez-le-feu à Gaza

Gaza – CPI

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, Michael Fakhri, a déclaré dimanche que la seule manière de cesser le feu dans la bande de Gaza est d’imposer des sanctions à l’entité usurpatrice sioniste « Israël ».

Fakhri a déclaré dans un message sur son compte sur la plateforme « X » : « Israël a délibérément affamé le peuple palestinien dans la bande de Gaza, depuis le 7 octobre dernier ».

Il a suggéré que « la famine a peut-être déjà commencé à se produire maintenant », soulignant que « le seul moyen de prévenir la famine dans la bande de Gaza est un cessez-le-feu immédiat ».

Depuis le début de leur guerre dévastatrice contre la bande de Gaza, il y a environ 5 mois, les autorités d’occupation nazie sioniste ont coupé l’approvisionnement en eau, nourriture, médicaments, électricité et carburant de la bande de Gaza, laissant environ 2 300 000 Palestiniens dans des conditions de souffrances humanitaires catastrophiques.

L’occupation terroriste sioniste impose un siège étouffant à la ville de Gaza et au nord de la bande de Gaza, empêche toute aide alimentaire d’atteindre les habitants de ces zones, ce qui a conduit à l’épuisement de toute leur nourriture et de leur eau potable, et a jusqu’à présent entraîné la mort de 15 enfants à cause de la faim, de la malnutrition et de la déshydratation.

Des contrôles nutritionnels effectués dans les centres de santé et les refuges, en janvier dernier, ont révélé que près de 16 % des enfants de moins de deux ans, soit un nourrisson sur six, souffraient de malnutrition aiguë ou d’émaciation dans le nord de Gaza, où environ un 500 000 de personnes sont piégées sans presque rien manger.

Parmi eux, près de 3 % souffrent d’émaciation grave et risquent des complications médicales ou la mort sans assistance urgente, selon un récent rapport de l’ONU.

Des rapports ont fait état de parents donnant à leurs enfants des aliments pour animaux dans l’espoir de les maintenir en vie. À Rafah, dans le sud, 5 % des enfants de moins de deux ans souffrent de malnutrition aiguë.

À ce jour, dimanche, l’agression brutale, menée par l’entité usurpatrice nazie sioniste contre la bande de Gaza, a fait 30 410 martyrs et 71 700 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus de milliers de disparus sous les décombres, selon le ministère de la Santé.

Source PalInfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter