Jérôme Rodrigues pense déjà à l’Acte XII – INFOSPLUS

Jérôme Rodrigues : figure des Gilets jaunes, blessé à l'oeil
Jérôme Rodrigues : figure des Gilets jaunes, blessé à l’œil

Jérôme Rodrigues, une des figures des Gilets jaunes, grièvement blessé à l’œil lors de la manifestation déroulée à Paris (Acte XI) le 26/11/18

Jérôme Rodrigues, l’une des figures du mouvement des « Gilets jaunes » grièvement blessé à l’œil samedi à Paris, a été touché par « un tir de Flash-ball« , a affirmé dimanche son avocat Philippe de Veulle sur BFMTV. Les services de police avaientt, pour leur part, affirmé qu’il s’agirait d’un éclat dû à une grenade de désencerclement. « J’ai des éléments matériels dans le sens où c’est un tir de Flash-ball » (un lanceur de balles de défense, NDLR), a déclaré Me de Veulle, prétendant « réfuter » la thèse d’une blessure par un éclat de grenade de désencerclement. 

Le LDB (lanceur de balle) est très contesté

Jérôme Rodrigues, toujours hospitalisé, a de son côté indiqué à la chaîne LCI que l’un des projectiles qui l’a touché, tiré selon lui par un lanceur de balles de défense (LBD), avait été « ramassé » par des témoins. » Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J’ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle » , assure M. Jérôme Rodrigues, accusant les autorités d’ « abattage dans les règles de l’art » .

Policiers équipés de caméras

Cette blessure intervient le jour où, face à la polémique sur les lésions graves causées par les LBD 40 —- qui ont remplacé les Flash-balls dans l’arsenal policier —, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait décidé d’équiper, pour la première fois, de caméras-piétons les forces de l’ordre dotées de ces armes dites « intermédiaires ». « Il n’y avait pas de caméras (piétons), ni de sommations. C’est un non respect de la déontologie et des règles en vigueur » , a déploré l’avocat de Jérôme Rodrigues sur BFM-TV.

L’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) a été saisie et une enquête a été diligentée, le soir même de l’incident, à la demande du Préfet de Police de Paris, monsieur Michel Delpuech.

La France Insoumise et le Rassemblement National, par la voix de leurs leaders politiques, ont demandé la démission du Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Monsieur Jérôme Rofrigues a décidé de porter plainte contre x, contre le Ministre C. Castaner et contre le Président Emmanuel MACRON.

Touhami – INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.