La liberté se conquiert jour après jour – INFOSPLUS

La liberté se gagne tous les jours
La liberté se gagne tous les jours

La liberté n’est pas un héritage, elle se conquiert jour après jour et se gagne parfois au prix du sang

La liberté est menacée. Quels sont donc ces libres-penseurs détenteurs de la vérité suprême et universelle ? Où est la liberté d’expression ? Jetée aux loups enragés, aux menteurs, aux vils fabricants de vérités contrefaites ? Sommes-nous en France, ou bien sur les rives de la mer morte — au pays des grands et glorieux David, Moïse, Jésus — là où précisément se commettent des crimes contre l’humanité, contre la liberté, à la face de Dieu ? Avons-nous encore, en France, le droit de penser autrement que les censeurs, les faiseurs d’une morale bien pensante détournée  ? Rendez-nous notre droit de parole, rendez-nous notre liberté de penser, et reprenez ces routes qui hier vous conduisaient tout droit aux échafauds, lorsque, du temps de l’inquisition, de vaillants hommes vous soutiraient sabres de vos bourreaux. Mais l’homme oublie ; il oublie vite le temps où il était contraint de souffrir des jours sombres quand il n’avait pour alliées que persécution et affliction.

Des hommes ont usé de leur esprit critique pour se poser des questions, remettre en cause des faits reconnus officiels et voilà que ceux-ci sont livrés, lâchés à la vindicte populaire. Qui êtes-vous pour nous imposer votre façon de penser ; qui êtes-vous pour nous dire ce que nous devons penser ? Quels châtiments nous réservez-vous ? La mort est au-dessus de toute sentence ; qu’aurez-vous gagné en atteignant son dôme, si ce n’est de tomber comme chute tout homme écrasé par le poids des années ? Vous n’êtes ni seigneurs, ni maîtres. Nous sommes de ceux qui portent, au-delà des barrières du temps, un souffle de vie, une flamme éternelle, continuellement rallumée, telle une bougie ; un brin de liberté dans un univers emprisonné ; un cœur qui bat dans les ténèbres d’un monde à la dérive. Et c’est à dos de cheval que nous fuirons, au galop, vers les sillages d’un nouvel horizon ; vos yeux se perdront, vos cœurs se fermeront, votre souffle s’éteindra et l’étendue se refermera sur vos vœux pieux. Un autre jour viendra, d’autres générations naîtront, et vous aurez perdu ; perdu le combat final, celui du Bien contre le Mal.

Touhami – INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.