Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

Année 2020 : que nous restera-t-il de cette année noire – INFOSPLUS

 

Année 2020 : que nous restera-t-il de cette année noire - INFOSPLUSv

Année 2020 : pas si noire que cela

L’année 2020 nous aura tous marqués par l’ampleur de la pandémie en France, en Europe, et dans le reste du Monde. Couvre-feu, confinement, déconfinement et re-confinement ont été nos lots quotidiens. Sortir avec une attestation pour aller faire ses courses, nous a tous plongés dans une autre dimension que nous n’osions imaginée.

Que retenir de cette année 2020 cruciale ? Des vaccins d’un nouveau genre : l’ARNm ont été mis au point en un temps record et sont fiables, selon les laboratoires qui les ont fabriqués, à plus de 90 %. Ce qui est énorme, par rapport aux vaccins antigrippaux connus dont le taux d’efficacité est de l’ordre de 60 %. Nous avons connu un début de vaccination à l’échelle planétaire. C’est inédit.

Mais l’année 2020 aura contribué à faire émerger des engagements nouveaux, de la part des pays riches occidentaux et d’autres pays dits « démocratiques » au sens politique réel : placer, pour la première fois face à une épidémie, l’humain avant l’économie. Un confinement signifie une mise à l’arrêt, voire au ralenti, de l’économie. En France, l’Etat a pris des mesures extrêmement fortes pour couvrir les pertes d’exploitation dues aux successives immobilisations de l’économie.

Par ailleurs, de nouvelles réflexions sont apparues. Ainsi, des Ingénieurs (dans tous les domaines d’activités), des Artistes, des Sportifs, des P.D.G., des Elus, etc. ont déclaré avoir pris conscience de leurs gros salaires par rapport à leurs professions qu’ils ont jugées moins « utiles » aux besoins essentiels des hommes face à la Covid-19, alors que d’autres métiers, réputés moins valorisants et sous-payés, s’avéraient indispensables au fonctionnement de la société : Eboueurs, Caissières, Soignants, Livreurs, Policiers, etc. ainsi que tous ces petits boulots parfois moqués, parfois méprisés.

Enfin, nos certitudes, nos a priori, nos connaissances — fussent-elle très étendues —, notre prétendue supériorité, notre arrogance, notre vanité, notre impertinence et notre orgueil ont été balayés par un minuscule virus invisible à l’œil nu. Nous sommes tombés de haut lorsque l’angoisse, l’anxiété, la peur de la mort — dont nous aurions pu nous croire, dans notre fiction de tous les jours, immunisés —, la solitude, les interdictions de pouvoir enterrer des êtres chers selon nos croyances, de visiter des parents, des amis cloîtrés dans des EPHAD, nous ont ramenés sur terre, au stade qui est le nôtre, celui d’un simple mortel.

Oui, cette année 2020 n’a pas été si noire que cela. Parce qu’elle nous aura prouvé, finalement, que nous ne sommes jamais plus vulnérables que lorsque nous luttons contre nous-mêmes. Nous avons tous, à un moment ou un autre, livré, à nous-mêmes et à nos proches, ce que nous avions d’enfoui au tréfonds de nos âmes.

Et si nous pouvions repartir sur 2021 en tenant compte de tout ce que l’année 2020 nous aura enseigné, alors toutes ces victimes du virus, elles sont malheureusement très nombreuses, n’auront pas été vaines ; et 2021 sera peut-être l’année du renouveau. Et non l’année du quitte ou double.

Touhami : l’information doit être entendue avec précaution – INFOSPLUS

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marco
Marco
3 mois il y a

L’année 2021 sera celle de la guerre des vaccins. Elle sera plus dure que 2020.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!