L’ambassadeur d’Algérie en France M. Mohamed-Antar Daoud commémore les massacres du 8 Mai 1945

L’ambassade d’Algérie en France commémore les massacres du 8 Mai 45
L’ambassadeur Mohamed-Antar Daoud. D. R

L’ambassadeur d’Algérie en France M. Mohamed-Antar Daoud commémore le 8 mai 1945

Le 8 mai 1945 est la fête de la victoire des Alliés sur l’armée allemande du IIIe Reich dirigée par Adolf Hitler. Le National-socialisme allemand (nazisme) est définitivement et radicalement battu : le Bundestag sera détruit. Hitler se suicide dans son bunker aux côtés de sa maîtresse Eva Braun.

Cette seconde guerre mondiale fera plus de 60 millions de morts à travers la Planète. Après la boucherie de la première guerre mondiale, une seconde boucherie aura donc lieu en Europe, notamment, attestant des velléités belliqueuses et bellicistes de ce continent.

L’Ambassadeur d’Algérie en France dénoncera dans son discours cette injustice survenue en Algérie le 8 mai 1945. Pendant qu’en France on paradait pour fêter la victoire sur le nazisme, des Algériens, — relégués au code de l’Indigénat, en sommes considérés comme des sous-hommes — ayant participé aux combats contre les nazis, ont été massacrés par l’armée coloniale alors qu’ils manifestaient pour rappeler aux Français leurs promesses concernant l’autodétermination de l’Algérie.

L’ambassadeur d’Algérie en France a organisé une cérémonie de commémoration du 76e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945. Dans son allocution à cette occasion, l’ambassadeur Mohamed-Antar Daoud a tenu à souligner la portée historique de cette « journée innervée de symboliques fusionnelles qui aurait dû rassembler et non diviser, qui aurait dû célébrer la vie et non la mort ».

« Ces massacres odieux illustrent la détermination du colonisateur à préserver ses intérêts au prix de l’asservissement et de l’avilissement de tout un peuple», a affirmé l’ambassadeur d’Algérie, rappelant que les promesses « creuses et cyniques » de la France d’alors « se sont avérées n’être qu’un leurre destiné à recruter des indigènes bons pour servir de chair à canon » durant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite sur Algérie Patriotique

Autre sujet, pour répondre aux irresponsables et serviles baiseurs de main

Quelques Pingouins (des pantins, des marionnettes au service du sionisme) écervelés étaient venus aux frontières algériennes brandir le drapeau marocain accolé à celui de l’Etat juif et sioniste (c’est dans sa Constitution proclamée par Ben Gourion). La réponse mesurée des Algériens : la fierté d’être algérien ; toujours aux côtés des peuples opprimés tels les Palestiniens et les Sahraouis. Voyez la vidéo

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x