Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

Fêtes de fin d’année dans l’inquiétude et l’incertitude aux quatre coins du Monde

Fêtes de fin d'année dans l'inquiétude et l'incertitude aux quatre coins du Monde
Fêtes de fin d’année dans l’inquiétude et l’incertitude aux quatre coins du Monde

Fêtes de fin d’année gâchées par le coronavirus

Jamais, de mémoire, des fêtes de fin d’année ont lieu dans de telles conditions d’inquiétude et d’incertitude. Ce virus de la Covid-19 est pour l’instant le grand vainqueur. Le nombre de personnes contaminées ou décédées à travers le Monde ne cesse d’augmenter. Tous les compteurs sont, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), à l’orange, voire au rouge.

En effet, dès qu’il y a des confinements de population, le virus recule. Au moindre déconfinement, il repart de plus belle. Les gestes barrières, avec notamment le port du masque, ne suffisent apparemment pas à le contenir par manque de discipline. Information alarmante : apparition d’un virus mutant qui est, selon les spécialistes, beaucoup plus contagieux mais pas plus virulent. 

De quoi inquiéter davantage, car les vaccins qui ont été mis au point, en un temps record, pourraient s’en trouver inefficaces, même si les laboratoires assurent pouvoir adapter les vaccins au virus, pratiquement en temps réel. Des opérations de vaccination ont démarré aux quatre coins de la Terre. Nous verrons bien à l’usage si ces vaccins sont efficaces et surtout sans réel danger (effets secondaires). A ce sujet, ne fallait-il pas privilégier la recherche de traitements plutôt que de vaccins ?

Les conséquences économiques à travers le monde sont incalculables et produisent déjà leurs méfaits. En France, la pauvreté s’est accrue et jette dans la précarité des milliers de Français. Mais ce qui alarme encore plus, on le voit bien au cours des fêtes de fin d’année actuelles, ce sont les effets psychologiques sur l’humain. L’isolement, la solitude, l’angoisse, l’anxiété, la peur de l’inconnu face à un phénomène que l’on ne maîtrise pas, sont autant de facteurs qui plongent les citoyens dans une morosité, des doutes et des craintes finissant par atteindre psychologiquement bon nombre d’entre eux. 

Et puis, alors que nous sommes en période de fêtes de fin d’année, ne sommes-nous pas entrés dans des périodes troubles, de turbulences, dues au dérèglement climatique, à des transitions d’un monde vers un autre, à des modes de vie passés dont il va falloir désormais payer le prix ? L’addition risque d’être salée. Ne faut-il pas informer les gens et leur dire la vérité : nous sommes dans l’incapacité de pouvoir anticiper et décider de ce que sera notre avenir. Nous dépendons d’une espèce de transformation, d’une métamorphose de notre Monde qui va bouleverser nos vies.

Des virus, il y en aura sûrement d’autres, c’est quasi sûr. Les catastrophes naturelles vont redoubler tant en intensité qu’en fréquence. Et nous ne sommes pas préparés à tous ces changements brusques. Suis-je alarmiste ? Suis-je défaitiste ? Ni l’un ni l’autre. Je ne fais qu’analyser et appréhender selon des données que nous constatons et subissons tous. Et ceux-ci indiquent que nous ne sommes qu’au début d’un véritable chamboulement planétaire. Il faut avoir le courage de le dire.

C’est en premier lieu à nos enfants que je pense, car ils seront les plus impactés par ces périodes difficiles. L’espoir dans tout cela ? Que la science trouve vite des remèdes et les mette rapidement en œuvre. C’est notre seule et unique porte de sortie.

Touhai

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!