CRIME CONTRE L’HUMANITE : Rapporteur de l’ONU : Un quart de la population de Gaza meurt de faim

CRIME CONTRE L'HUMANITE : Rapporteur de l’ONU : Un quart de la population de Gaza meurt de faim

New York – CPI

CRIME CONTRE L’HUMANITE – Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, Michael Fakhri, a accusé l’Occupation nazie sioniste (Israël) «d’utiliser la faim comme une arme pour nuire et tuer des civils à Gaza», soulignant que la population de la bande de Gaza constitue désormais une proportion énorme des affamés dans le monde entier.

Le responsable de l’ONU a accusé les pays qui ont cessé de financer l’Agence de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), sur la base de « fausses » allégations d’occupation nazie, d’être « complices de la question de la famine » et partenaire dans la carnage de diverses formes imposé contre plus de 1 500 000 innocents civils pris en otage.

CRIME CONTRE L’HUMANITE – Dans un article publié par Anadolu, Fakhri a déclaré : «Un habitant sur quatre (à Gaza) meurt de faim», ajoutant que lui et d’autres experts indépendants dans le domaine des droits de l’homme, au sein du système des Nations Unies ont vu « comment l’occupation sioniste (Israël) commet un génocide contre le peuple palestinien. »

Il a également déclaré que la population de Gaza « constitue actuellement 80 % du nombre total de personnes confrontées à une famine ou à la famine catastrophique dans le monde », expliquant que « depuis la Seconde Guerre mondiale, le monde n’a jamais été témoin d’une famine aussi rapide et complète des habitants civils isolés et brutalement agressés».

Il a ajouté que l’entité usurpatrice nazie sioniste (Israël) non seulement rend la zone inhabitable en bombardant des maisons et des infrastructures civiles, mais « en même temps, il ne laisse aucun endroit sûr à Gaza et elle utilise également la faim comme une arme pour blesser et tuer des civils pris en otage dans la bande de Gaza. .»

CRIME CONTRE L’HUMANITE – Il a déclaré que le 9 octobre, deux jours après l’attaque du Hamas sur la bande de Gaza, le ministre sioniste d’extrême droite, de la Défense, Yoav Galant a ordonné à ses forces d’imposer un étau militaire complet et resserré à Gaza, « d’empêcher l’entrée de nourriture, d’eau, de carburant et de médicaments dans n’importe quelle partie de l’enclave agressée et dévastée ».

Il a poursuivi : « Jusqu’à présent, l’aide humanitaire arrive à peine à Gaza, et Israël (l’ennemi occupant nazi) empêche les Nations Unies ou toute autre organisation humanitaire de fournir de l’aide à la région. »

Il a souligné que 335 000 enfants de moins de 5 ans à Gaza « sont exposés au risque de malnutrition aiguë, alors que le risque de famine continue d’augmenter. En raison de la malnutrition, une génération entière risque de souffrir de handicaps physiques et cognitifs permanents », ce que les médecins appellent un retard de croissance.

CRIME CONTRE L’HUMANITE – Le rapporteur de l’ONU a averti que malgré la faible quantité d’aide humanitaire autorisée à entrer, les habitants de la bande de Gaza manquent toujours du combustible nécessaire pour cuisiner, la plupart des boulangeries manquent de combustible ou de farine pour faire du pain pour les gens qui n’ont rien trouvé pour préserver la survie.

Il a ajouté : « Les parents essaient de nourrir leurs enfants avec le peu de nourriture animale qui leur reste, et les animaux de ferme meurent de faim et ne peuvent pas devenir une source de nourriture. »

Israël (l’occupation nazie sioniste) impose un blocus à Gaza, depuis 2007, limitant sévèrement la circulation des marchandises. En raison du blocus, même avant cette guerre génocidaire, la moitié de la population de Gaza souffrait d’insécurité alimentaire et 80 % d’entre eux avaient besoin d’une aide humanitaire, selon l’article.

Il a conclu en disant : « La seule façon de mettre fin à cette horreur est un cessez-le-feu immédiat et la fourniture d’une aide humanitaire sans entrave. »

Source PalInfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter