Gabriel ATTAL se rend au dîner du CRIF, une association communautaire religieuse, pour sermonner les propalestiniens

Gabriel ATTAL se rend au dîner du CRIF, une association communautaire religieuse, pour sermonner les propalestiniens

Le premier ministre Gabriel ATTAL en roue libre au dîner du CRIF

Gabriel ATTAL s’est rendu à l’invitation du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), qui a organisé son « traditionnel » dîner ce lundi 6 mai 2024. Faut-il rappeler que le CRIF est une association communautaire à caractère religieux. Il est également un indéfectible soutien à l’Etat juif et sioniste d’Israël.

La présence de nombreux élus politiques et membres du gouvernement, ceux qui rappellent sans arrêt les règles du principe de laïcité quand il s’agit des Chrétiens et plus encore des Musulmans, n’est pas compatible avec la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.   

Lors de sa prise de parole à ce dîner, le premier ministre Gabriel ATTAL, d’un ton condescendant et accusateur, s’est manifestement adressé à une partie de la société, excluant d’office l’autre partie qui représente selon lui ceux qu’il a qualifiés de « donneurs de leçons de morale ». LFI est directement visée ainsi que les Françaises et les Français apportant leur soutien à un peuple victime d’un nettoyage ethnique en Palestine occupée.

Gabriel ATTAL soutient le régime sioniste dans ses crimes les plus odieux, c’est son droit. Mais qu’il veuille interdire à une majorité de Français de compatir avec des femmes, des enfants, des malades et des vieillards massacrés avec une inhumanité et une sauvagerie dignes des pires crimes nazis, est intolérable et une faute.

Le principe de la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses a été violé

Gabriel ATTAL, selon la neutralité qu’impose le principe de laïcité particulièrement à tout membre et représentant de l’Etat, n’avait rien à faire à ce dîner. Non seulement, le premier ministre s’y rend, mais en plus il y fait de la politique en pointant du doigt une grande partie de la France qui ne partage pas ses idées. Il est doublement fautif.

Nous nous en souviendrons lors des prochaines élections, soyez-en sûr, monsieur Gabriel ATTAL. La sanction elle sera dans les urnes. C’est malheureusement notre seule arme en démocratie.

En allant à ce dîner du CRIF, en ces temps troubles, vous avez choisi votre camp : celui de la division et du parti pris. Vous êtes le premier ministre d’une frange de la France et non de toute la France. Tous vos discours le prouvent. Vous n’êtes plus crédible.      

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter