Islam, religion la plus détestée en France

Islam, religion détestée en France
PHOTO FRANCOIS DESTOC / LE TELEGRAMME LORIENT (56) : salle de prière de la communauté musulman (religion : Islam)

L’islam, la religion la plus combattue en France

Pourquoi l’islam est une religion détestée, tant attaquée et combattue dans le monde et particulièrement en France ?

D’abord, quand on dit la vérité, on s’attire beaucoup d’animosité et d’antipathie de la part de celles et ceux qui nieraient toute vérité non conforme à la leur. Un proverbe afghan dit : « donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s’enfuir. »

Ensuite, l’expérience de la vie, de tout un chacun, confirme que lorsqu’un être humain possède des valeurs, des convictions et une foi spirituelle auxquelles il est attaché, ce dernier s’attire les foudres des gens moins rigoureux, moins ascétique dans leur conception de la vie.

Pénurie d’huile pour cause d’islam et de ramadan

La guerre en Ukraine crée des désordres à tous les niveaux dans le Monde, notamment par une désorganisation de toutes les logistiques vitales et nécessaires au commerce mondial, mais aussi par l’augmentation des prix des carburants et donc le coût des transports routiers. Les livraisons sont plus espacées. Autre phénomène constaté, les citoyens ont tendance à vouloir stocker par peur des pénuries, créant ainsi eux-mêmes des pénuries.

Mais bien entendu, en France, les coupables sont tout trouvés et désignés : les musulmans qui, en ce mois de ramadan 2022 (1443 Hégire) abusent de l’huile puisque selon les ignorants et les imbéciles — dont il n’y aura jamais pénurie en France ! —, les musulmans se goinfrent tous les soirs ; ce qui expliquerait une surconsommation d’huile par ces gens trop assidus à leur religion. Mieux vaut en rire, sinon on en pleurerait par désespoir devant tant de balourdise et de stupidité.

Les musulmans, voleurs de moutons

La cause animale est au centre de bien des débats, à juste titre. L’homme est un omnivore : il consomme de la viande et des légumes, et ce depuis la nuit des temps. Que ce soit chez les Juifs (Shehita), comme chez les Musulmans (Dabihâa), la viande doit être cacher ou halal ; la bête est égorgée : selon l’abattage par jugulation.

Pour deux raisons : la première est qu’il faut respecter un protocole strict religieux : égorger en direction de la Mecque pour les Musulmans, et appliquer la Shohet pour les Juifs —, la seconde est que l’égorgement de la bête provoque un abondant saignement permettant à l’animal de se vider entièrement de son sang ; le sang ne doit pas être consommé (viande exsangue).

Dans les deux religions, les souffrances de l’animal sont prises en compte doivent être les plus atténuées possibles ; un soin particulier est apporté aux lames des couteaux utilisés. Cela pour éviter d’avoir à recourir à plusieurs incisions douloureuses à chaque passage.

Sur ce sujet animal primordial, il y a là également une surenchère faite sur le de dos des musulmans. En effet, nous connaissions le terme de « voleurs de poules », je vous annonce qu’en cette période de mois de ramadan, il existe désormais les « voleurs de moutons ». Et devinez qui sont ces voleurs de moutons ? Les musulmans, bien sûr !

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x