Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

Les Musulmans en ont assez d’être tenus pour responsables de tous les maux français

 

Les Musulmans en ont assez d'être tenus pour responsables de tous les maux français
Les Musulmans en ont assez d’être tenus pour responsables de tous les maux français

Il fut un temps où les Musulmans ont dominé le Monde (l’âge d’or de l’islam)

Si l’Occident a su profiter et tirer avantage des poussées scientifiques et des progrès apportés dans tous les domaines par la civilisation islamique pour aller vers une Renaissance, pourquoi les Musulmans ne seraient-ils pas capables d’en faire autant ? En effet, se focaliser sur le halal, le voile, la taille de la barbe, les ingrédients alimentaires utilisés — même si cela est important — et autres sujets insignifiants n’est pas la bonne voie. Il y aurait tant à faire au niveau de l’élévation de l’éducation, de l’instruction et du savoir. La femme doit être totalement impliquée. Son rôle est essentiel, primordial. Le port du voile doit être une démarche spirituelle de sa part et non une contrainte imposée par qui que ce soit.  

Les problèmes sociaux ont été ignorés, les discriminations n’ont jamais été traitées par les pouvoirs publics français. Il existe bien des lois contre les ségrégations, le racisme, mais de manière pédagogique rien n’a jamais été réellement entrepris. Il y a encore et toujours un profond sentiment d’exclusion vécu par une majorité de citoyens français de confession musulmane. Beaucoup d’entre eux affirment en effet qu’ils ne sont pas admis dans la société et ne le seront jamais. Ces phrases que l’on entend souvent en disent long : « Ils ne nous aiment pas. A quoi bon faire des efforts ? Nous serons toujours rejetés tels des parias. »

Face à ces injustices, ces inégalités des chances, ces misères sociales, ces hostilités, les Musulmans de France ont, hélas, trop souvent réagi de manière négative : repli identitaire, communautaire, retour vers des préceptes religieux rigoureux et mal interprétés, des colères, de la rancœur, et des frustrations ne répondant pas aux réelles questions posées. La société prétend prendre en compte toutes ces injustices. Mais en réalité, elle les instrumentalise et s’en sert, par des moyens détournés, à des fins de toujours maintenir les Musulmans dans une situation de revendications sans fin, d’aspiration à être enfin des citoyens à part entière, et donc à un sentiment de ne jamais appartenir à la communauté nationale. D’un côté on revendique, de l’autre on enregistre les doléances, et puis rien n’évolue, rien n’avance.

C’est de tout cela qu’il faut sortir. Et l’islam est une chance. La foi n’interdit pas l’accès au Savoir, à la Culture, à tout ce qui se passe ailleurs. La foi exige une honnêteté avec soi-même et une clarté avec son environnement social. Elle n’exclut en rien qu’il faille toujours chercher pour trouver et comprendre ; se remettre sans cesse en question pour demeurer en mouvement dans un Monde ouvert mais incertain. La foi ne peut être un aboutissement que si elle apaise et non attise la haine ; que si elle pardonne et non renferme dans la rancune et la rancœur.

La France est une chance pour toute bonne volonté

Ne soyons pas stupides. La France est une grande Nation et c’est pour nous une chance d’y être nés ou d’y avoir grandi. Elle est le symbole de la sécurité, de la prospérité, du savoir et de la connaissance. Le principe de laïcité permet le vivre ensemble dans le respect des Institutions et des lois républicaines.

Des avancées considérables ont été accomplies par les Occidentaux ces derniers siècles. L’Occident fait ce qu’il y a de mieux en matière technologique, économique, sociale et politique. Qu’attendent les Musulmans de France pour prendre ce train de l’avenir ? Imposez-vous par vos qualités et vous verrez que les barrières ethniques, religieuses, tomberont d’elles-mêmes. Et s’ils vous empêchent d’avancer, frayez-vous votre propre chemin ; écrivez votre propre destin ! La République n’est pas leur propriété exclusive, elle est le bien commun de tous les Républicains. 

La nouvelle rhétorique des Zemmour et ses amis extrémistes est d’accuser les Français de confession musulmane de se victimiser. Ainsi, dire son mal-être, ses sentiments de se voir rejeté, dénoncer les discriminations, les injustices liées à aux origines, au lieu de naissance, à la couleur de peau, serait, si l’on écoute tous ces diviseurs, ces xénophobes, ces racistes décomplexés, ces oiseaux de mauvais augure, inadmissible.

Ce qui est inadmissible, c’est de voir ces propagandistes cracher, impunément, leur poison (parfois mortel) et propager la haine dans la population, sur des plateaux de télés et derrière des micros de radios. Qui se victimise ? La victime qui dénonce ses maux et ses malaises ou celle qui, par une politique de bouc émissaire, se plaint d’un grand remplacement, d’une islamisation à longueur de journée ? Les délinquants, les repris de justice, ce sont eux!, ces Procureurs! qui plaident la haine sur CNews, le Figaro, Valeurs Actuelles et autre média complaisant. 

Les Musulmans en ont assez d'être tenus pour responsables de tous les maux français

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!