Obsèques de la Palestinienne Shireen Abu Akleh

Shireen Abu Akleh : Des milliers de personnes assistent aux funérailles du journaliste d’Al Jazeera tué lors d’un raid militaire israélien | Nouvelles du monde – Trend24

Funérailles de la défunte journaliste Palestinienne Shireen Abu Akleh

Des soldats sionistes s’en prennent au cortège lors des funérailles de Shireen Abu Akleh

Décidément, même lors de l’enterrement de la journaliste, tombée à Jénine — tuée par une balle tirée à la tête par un soldat israélien —, les hordes sauvages de policiers sionistes ont encore frappé, sans aucun respect pour la défunte et celles et ceux qui l’accompagnent jusqu’à sa dernière demeure.

En effet, lors des funérailles de la journaliste Palestinienne Shireen Abu Akleh, des policiers israéliens ont chargé le cortège et commis des violences à l’encontre des participants. Au pays de David, même les enterrements se font sous les fracas, les sifflements des bombes de gaz lacrymogène et celui des coups de crosses. On tue les vivants et on les méprise ensuite jusqu’à leur tombe.

Le cercueil a failli tomber à la suite de la charge de la police sioniste sur les participants aux funérailles. Honteux !

Ce sont les pratiques courantes des militaires de Tsahal dont on dit qu’ils forment l’armée la plus morale au monde. La seule démocratie, dans la région, parait-il, digne représentante des démocraties occidentales. On ne peut, évidemment, que se poser des questions sur tous ces qualificatifs pléthoriques, à défaut de refléter la réalité. Il faudrait demander leur avis aux premiers intéressés, à savoir les Palestiniens.

Le cercueil de Shireen Abu Akleh a été porté de l’église jusqu’à la place Omar Ibn Al-Khattab, à l’entrée de la vieille ville, jusqu’au cimetière du mont Sion. C’est là que la police israélienne a attaqué et violenté, ce vendredi 13 mai, des participants Palestiniens aux funérailles.

Les participants aux obsèques entonnaient des chants nationalistes, c’est pour cette seule raison qu’ils ont été matraqués par la police sioniste d’Israël.

La représentation française à Jérusalem a qualifié de “profondément choquantes” les “violences policières” à l’hôpital Saint-Joseph. L’Union européenne s’est dite “consternée par le niveau de force inutile exercée par la police israélienne tout au long du cortège funèbre”. “Un comportement aussi disproportionné ne fait qu’alimenter les tensions” a-t-elle ajouté.

Shireen Abu Akleh, “la voix de la Palestine”, enterrée à Jérusalem – LaCRoix

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x