Aux voleurs de mémoire et aveugles de l’histoire de l’Algérie et de la Palestine

Aux voleurs de mémoires et aveugles de l'histoire de l'Algérie
© Godong/Universal Images Group via Getty Images

Les voleurs de mémoire n’ont aucun scrupule

Bla ! Bla ! Bla ! On voit bien que vous n’avez pas vécu et connu les cruautés du colonialisme. Le colonialisme n’est pas un mythe, il a réellement existé. Je puis en témoigner. Ce ne sont pas les voleurs de mémoire qui vont imposer leur lecture de l’histoire ; une histoire déjà écrite et passée.

D’abord, la présence turque en Algérie n’était pas colonialiste. Ensuite, en 1830 la France s’est installée par la force armée. Il y a eu une vaine résistance de la part des Algériens. C’est donc le début du colonialisme français en Algérie. Prétendre que l’Algérie débute son histoire en 1962, c’est méconnaître l’histoire de ce grand pays.

Oui, la France a développé l’Algérie. Mais les Européens l’ont fait pour eux-mêmes, pas pour les « musulmans » considérés comme des sous-hommes. Les « Européens » avaient leur villages, leurs écoles, leur église, leurs cafés, leurs boulangeries, tandis que les indigènes vivaient dans la misère et la pauvreté.

Oui, il y a eu des crimes colonialistes. Fiez-vous à des Historiens français et algériens objectifs. Pourquoi parler de repentance ? Il s’agit tout simplement de reconnaître que des fautes aboutissant à des crimes ont été commises en Algérie.

Le peuple de France ne savait pas, à partir de la métropole, ce qui se passait réellement en Algérie. On lui parlait d’ « actes civilisateurs » entrepris dans les colonies. Ce n’était bien sûr que mensonges. Le système colonialiste reposait sur une dualité : maître et esclave. L’esclave n’avait aucune chance de s’en sortir. Il était asservi, rendu complètement servile.

A tel point que les immigrés algériens venus en France (après 62), à la demande du patronat français qui avait besoin d’une main-d’œuvre bon marché, baissaient la tête instinctivement. Leurs enfants (générations suivantes) relèveront la tête. Ils seront pour cela montrés du doigt et discriminés encore plus.

Alors, je vous conseille, à vous toutes et tous qui n’êtes que des voleurs de mémoire indignes et sans scrupules, de revoir l’histoire et de la lire de manière objective et en dépassionnant ce sujet. Car il faudra bien, tôt ou tard, tourner la page. 

La situation colonialiste qu’a connue l’Algérie me fait penser aux calvaires, aux horribles oppressions et aux humiliations quotidiennes que connaissent, aujourd’hui, les Palestiniens, en Palestine occupée, face aux féroces et racistes soldats sionistes.

Les mêmes voleurs de mémoire sévissent en Palestine, tentant de nier l’existence même des Palestiniens, comme si ceux-ci n’avaient jamais existé avant 1948, alors que déjà, Tel-Aviv était une perle palestinienne avant l’arrivée des hordes sionistes.

En héritage du colonialisme français en Algérie, je n’ai gardé que la langue du colon (TM)

Intervenants dans le forum Lepoint, dont certains novices en matière de colonialisme m’ont outré

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!