Deux responsables européens soutiennent l’Afrique du Sud pour poursuivre l’occupation sioniste

Deux responsables européens soutiennent l’Afrique du Sud pour poursuivre l’occupation sioniste

Deux responsables européens ont soutenu la plainte déposée par l’Afrique du Sud, devant la Cour internationale de Justice (CPI), concernant l’implication de l’occupation sioniste (Israël) dans la commission d’« actes de génocide » dans le cadre de son agression barbare contre la bande de Gaza.

La vice-Première ministre belge a déclaré : Son pays ne peut rester silencieux face à la menace lancée par Israël (l’entité usurpatrice sioniste) de « génocide » dans la bande de Gaza, et a indiqué qu’elle soumettrait une proposition à son gouvernement pour se joindre à l’Afrique du Sud, dans le dépôt d’une plainte contre Tel-Aviv devant la CPI de La Haye.

De Sutter, représentant du Parti Vert flamand au sein de la coalition au pouvoir, a déclaré dans un communiqué sur la plateforme « X » que la Belgique ne devrait pas se contenter d’assister aux souffrances du peuple palestinien à Gaza, sans rien faire.

Il a appelé à soutenir le procès intenté par l’Afrique du Sud devant la CPI, qui accuse l’occupation ( Israël) d’avoir commis un « génocide », sans précédent, contre la bande de Gaza.

Il est à noter que De Sutter avait précédemment appelé à la nécessité de boycotter Israël en raison de l’agression contre Gaza, où l’armée d’occupation nazie sioniste largue des bombes comme une pluie sur les civils.

À la fin de l’année dernière, l’Afrique du Sud a intenté une action en justice contre Israël devant la plus haute juridiction des Nations Unies, l’accusant d’avoir commis un génocide dans la bande de Gaza. Les audiences devraient avoir lieu au tribunal, les 11 et 12 janvier.

Pour sa part, l’ancien leader du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a appelé le gouvernement britannique à soutenir la plainte déposée par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de Justice concernant l’implication d’Israël dans la commission d’« actes de génocide » dans le cadre de son agression contre la bande de Gaza.

« Chaque jour, des atrocités indescriptibles sont commises à Gaza », a écrit Corbyn sur la plateforme X. Des millions de personnes dans le monde soutiennent les efforts de l’Afrique du Sud pour demander des comptes à Israël. Pourquoi notre gouvernement ne peut-il pas faire cela ? C’était après une intervention qu’il avait faite au Parlement.

Dans une interview avec le journaliste Piers Morgan en novembre dernier, on a demandé à Corbyn, pas moins de 15 fois, s’il qualifierait le Mouvement de résistance islamique (Hamas) de terroriste parce qu’il refusait de le désigner ainsi.

Corbyn avait auparavant adressé de sévères critiques aux politiciens britanniques, affirmant qu’ils donnaient le feu vert à l’occupation (Israël) pour « anéantir » la bande de Gaza, et soulignait que les politiciens de son pays devaient être cohérents avec le principe du droit de chacun à la vie.

Corbyn a participé à une marche dans la capitale, Londres, en novembre, déclarant son refus de tuer des civils et exigeant la fin de la guerre et du siège de la bande de Gaza.

Dans une interview avec Al Jazeera Net à l’époque, Corbyn avait souligné la nécessité d’entendre des voix soutenir l’arrêt de l’escalade et appeler à la paix, « mais nos dirigeants politiques donnent plutôt le feu vert pour anéantir la bande de Gaza ».

Dans son procès, l’Afrique du Sud se concentre sur la convention sur le génocide signée par les deux pays et estime que les juges de l’ONU doivent d’abord émettre un ordre mettant fin rapidement à la guerre contre les Palestiniens, afin de protéger leurs droits.

Il convient de noter que les décisions de la CPI internationale sont généralement contraignantes, mais que les juges n’ont pas le pouvoir d’imposer l’application de ces décisions à l’État condamné.

source Pailinfo

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter